Nouveaux ajouts à l’album sur les livres rares maintenant sur Flickr, 2018

Photo en couleur - RRangée de livres (de gauche à droite : Éléments d’Euclide, 1482; Paradise Lost de Milton, 1758; Relation de ce qui s’est passé en la mission des Pères de la Compagnie de Jésus …, 1651; Sophocleos Tragoediai, 1502; The Lower-Canada Watchman, 1829)

Rangée de livres de gauche à droite : Éléments d’Euclide, 1482; Paradise Lost de Milton, 1758; Relation de ce qui s’est passé en la mission des Pères de la Compagnie de Jésus …, 1651; Sophocleos Tragoediai, 1502; The Lower-Canada Watchman, 1829. [Fichier électronique IMG_3472]

La collection de livres rares à Bibliothèque et Archives Canada est l’une des plus importantes collections de livres rares canadiens  dans le monde. Nous définissons ouvrage canadien  comme suit : tout ouvrage publié au Canada, ou publié à l’étranger mais écrit ou illustré par des Canadiens, ou concernant le Canada.

Visitez l’album Flickr!

Titres de propriété délivrés par le Bureau du registraire général avant la Confédération

Par Rebecca Murray

Les Services de référence reçoivent souvent des demandes relatives aux titres de propriété délivrés au Canada. Nous nous concentrerons ici sur les titres antérieurs à la Confédération; les autres feront l’objet de notre prochain billet. Notre article « Titres de propriétés de la couronne : vente de terres indiennes » vous donnera aussi plus de détails sur ce sujet.

Qu’est-ce qu’un titre de propriété?

Un titre de propriété est un document délivré par la Couronne pour octroyer une terre ou confirmer à qui celle-ci appartient. Il prouve que la Couronne a cédé au propriétaire la terre en question. (On utilise parfois aussi le terme « lettres patentes ».)

Comment trouver un titre de propriété?

Ce type de recherche est difficile, même pour les archivistes expérimentés! Voici un exemple pour vous aider. Notez que ces recherches peuvent être faites à partie de la maison ou dans les locaux de Bibliothèque et Archives Canada.

Note : La majorité des documents de cette époque sont en anglais. Par conséquent, nous vous suggérons d’utiliser les termes anglais pour maximiser vos résultats de recherche. Dans l’exemple ci-dessous, les termes anglais sont indiqués en italique et entre parenthèses après leur équivalent français.

Étape 1 :

Commencez avec l’information dont vous disposez : une date (précise ou approximative), un emplacement (précis ou approximatif), et le nom de la personne ou de l’organisation (le titulaire) détenant le titre que vous cherchez. Votre recherche sera plus facile si vous avez tous ces renseignements – surtout la date –, mais vous pourrez y arriver même si vous n’en avez qu’un ou deux.

Exemple :

  1. Date : 7 juin 1856
  2. Emplacement : lot 8, rang 3, à l’est du chemin Plank, canton de Seneca
    (Lot 8, Range 3, east of Plank Road, Township of Seneca)
  3. Titulaire : David Patterson

Étape 2 :

Si vous connaissez le nom du titulaire et la date, ou la date et l’emplacement, cherchez dans le répertoire anglais Indexes to Indian and Ordnance Land Patents. Vous y trouverez des répertoires par noms et par lieux pour la période allant de 1845 à 1867 (RG68, vol. 911, bobine de microfilm M-1638).

Si vous connaissez plutôt le nom du titulaire et l’emplacement, mais sans la date, vous pouvez quand même consulter ce document, mais vous devrez faire une recherche plus poussée dans l’index général (General Index).

Avec notre exemple, nous trouvons dans le registre Indexes to Indian and Ordnance Land Patents une entrée pour David Patterson (RG68, vol. 911, bobine de microfilm M-1638). Nous voyons que les renseignements correspondants se trouvent dans le registre EO, à la page 172 (liber EO, folio 172). À noter : les registres sont identifiés parfois par des lettres, parfois par des numéros.

Étape 3 :

Vous devez maintenant trouver le registre (liber) parmi les documents du fonds RG68. Deux options s’offrent à vous : la recherche sur le Web ou dans les locaux de Bibliothèque et Archives Canada.

Recherche sur le Web

  1. Sur le site Web de Bibliothèque et Archives Canada, rendez-vous à la page Recherche de fonds d’archives améliorée – Recherche avancée. Dans la première case « Tout mot-clé », cliquez sur la flèche descendante et sélectionnez l’option No d’instr. de recherche, puis inscrivez 68-2.
  2. Cliquez sur le bouton Soumettre au bas de l’écran.
  3. Plusieurs résultats s’afficheront. Vous pouvez les filtrer pour les limiter à la décennie visée. Vous pouvez aussi ajouter un terme de recherche dans la prochaine case « Tout mot-clé » : par exemple, land [pour terre]. Vous pouvez également ajouter le numéro du registre (liber) dans vos critères de recherche : il suffit de cliquer sur la flèche descendante dans une autre case « Tout mot-clé » et de choisir l’option No de dossier.

Plusieurs documents datant de cette période ont été numérisés et sont offerts sur microfilm. Faites une recherche sur le site Héritage pour savoir si la bobine qui vous intéresse a été numérisée.

Recherche dans les locaux de Bibliothèque et Archives Canada

Dans nos locaux du 395, rue Wellington, à Ottawa, utilisez l’instrument de recherche 68-2 pour trouver le numéro du registre (liber) ainsi que les numéros du volume et de la bobine de microfilm correspondants. Vous pouvez visionner les microfilms dans la salle 354.

Photo noir et blanc d’un document officiel de la province du Canada décrivant avec précision l’emplacement et la taille d’un terrain concédé.

Titre de propriété délivré à David Patterson, comté de Haldimand, 8 juin 1856. (RG68, registre 231, volume EO, p. 172)

Comment utiliser les documents Key to the General Index et General Index

Si votre date ne se situe pas entre 1845 et 1867, ou si vous n’êtes pas certain de la date, vous pouvez utiliser les documents anglais Key to the General Index couvrant les années 1651 à 1867 pour y repérer les données du document General Index qui correspondent au propriétaire du titre.

Vous pouvez également consulter des versions papier de ces documents dans la salle de référence du 2e étage au 395, rue Wellington. Rappelez-vous que le General Index ne se limite pas aux document fonciers : il s’applique à tous les types de documents délivrés par le Bureau du registraire général, d’où l’importance de consulter son complément (Key to the General Index) pour accélérer votre recherche.

Par exemple, le document Key to the General Index pour 1841-1867 se trouve dans le fonds RG68, vol. 896, que vous pouvez voir sur la bobine de microfilm C-2884. Les renseignements y sont classés par noms. Trouvez la personne recherchée et copiez toutes les paires de chiffres figurant à côté de son nom : elles vous permettront de trouver les entrées pertinentes dans le General Index. Chaque paire de chiffres est associée à deux colonnes : « No. », qui indique le numéro de ligne, et « Folio », qui indique la page.

Grâce à ces renseignements, vous pouvez vous rendre directement à la page appropriée du General Index et trouver l’entrée correspondante. Vous y trouverez alors d’autres renseignements, dont les numéros de volume (liber) et de page (folio) nécessaires pour trouver le titre de propriété. Par exemple, sur l’image qui suit, remarquez la première paire de chiffres associée au révérend James Cochlan et à son épouse : « 4 » et « 680 ».

Reproduction noir et blanc d’un index nominal comportant quelques colonnes : « Name » [Nom], « No. » [Numéro], « Folio » [Page] « No. », « Folio », etc.

Extrait du document Key to the General Index pour 1651-1841 (RG68, volume 893). On y voit les numéros de registre (« No. ») et de page (« Folio ») associés à chaque nom. Notez, à la deuxième ligne, la première paire de chiffres associés au révérend James Cochlan et à son épouse : « 4 » et « 680 ».

Reproduction noir et blanc d’une page d’un grand livre comportant cinq colonnes : « No. » [Numéro], « Lib » [Registre], « Folio » [Page], « Date » et « Surrenders » [Personnes cédant la terre].

Page 680 du document General Index (RG68, volumes 894 et 895) montrant l’entrée à la ligne 4. Le registre (liber) et le numéro de page (folio) pour le document en question sont « KM » et « 6 ».

Après avoir identifié les numéros de registre (liber) et de page (folio) à l’aide du document General Index, vous pouvez procéder à l’étape 3 pour établir la référence complète du titre de propriété, y compris le numéro de la bobine de microfilm. Cette étape peut se faire à distance ou dans nos locaux.

Comme vous le voyez, ce type de recherche peut s’avérer très difficile. Nous vous encourageons à essayer, mais n’hésitez surtout pas à communiquer avec nous si vous avez besoin d’aide!


Rebecca Murray est archiviste de référence aux Services de référence de Bibliothèque et Archives Canada.

Une nouvelle façon de faire des recherches dans les collections de Bibliothèque et Archives Canada

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) vient de mettre en ligne son nouvel outil de recherche, Recherche dans la collection (bêta), et il vous invite, en tant que membre du public, à l’essayer et à nous faire part de vos commentaires. Cette nouvelle interface permet aux utilisateurs de chercher dans l’ensemble des documents de bibliothèque et des fonds d’archives, y compris les documents provenant des différentes bases de données spécialisées de BAC, comme les journaux personnels de William Lyon Mackenzie King; la base de données de films, de vidéos et d’enregistrements sonores; et les conclusions du Cabinet.

Le nouvel outil Recherche dans la collection (bêta) améliore l’expérience de l’utilisateur grâce à l’ajout d’une interface polyvalente qui permet d’explorer l’ensemble de la collection au moyen d’un seul mot ou syntagme. De nouvelles fonctionnalités ont aussi été ajoutées, par exemple la possibilité de télécharger ou d’imprimer les résultats d’une recherche. Naviguez aisément entre les divers documents trouvés et, au besoin, concentrez votre recherche sur une année en particulier.

Capture d’écran de la nouvelle interface Recherche dans la collection (bêta) où sont affichés les résultats d’une recherche d’archives pour l’expression « crête de Vimy ».

Capture d’écran de la nouvelle interface Recherche dans la collection (bêta) montrant les résultats d’une recherche d’archives pour les mots-clés « crête de Vimy ».

Voici quelques notes importantes au sujet du nouvel outil Recherche dans la collection (bêta) :

  • Il s’agit de la version bêta du site Web : vous pourriez éprouver quelques difficultés techniques alors que nous sommes encore à perfectionner la nouvelle interface de recherche. Continuez à utiliser notre site et soyez patients pendant que nous apportons les modifications et améliorations nécessaires!
  • Pour l’instant, Recherche dans la collection (bêta) est une interface de recherche simple par mot-clé. Pour effectuer des recherches avancées et des recherches booléennes, vous pouvez continuer d’utiliser nos outils actuels : Recherche avancée de documents de bibliothèque et Recherche avancée de fonds d’archives.
  • Vous pouvez maintenant trouver la plupart des articles de nos collections à un seul endroit, et nous continuerons à bonifier la liste. Cependant, certains éléments ne sont pas encore accessibles par l’interface Recherche dans la collection (bêta). Pour voir la liste à jour des éléments accessibles dans le nouvel outil de recherche, consultez notre page à propos de la recherche.

Essayez notre nouvel outil de recherche et envoyez-nous vos commentaires en cliquant sur l’hyperlien de rétroaction à la page d’accueil de Recherche dans la collection (bêta). Nous sommes impatients de connaître votre opinion afin de pouvoir améliorer ce nouvel outil.

Les documents parlementaires du Dominion du Canada, 1867-1925

Êtes-vous en quête de documents crédibles pour étayer vos recherches sur la période allant de la fin du 19e siècle jusqu’à l’entre-deux-guerres, au 20e siècle? Vous pourriez les trouver dans les documents parlementaires du Dominion du Canada.

Origines et structure

Les documents parlementaires comptent parmi les plus anciennes publications gouvernementales en série. Ils appartiennent à la catégorie plus générale des publications parlementaires, qui comprend aussi les journaux, les débats, les votes et les délibérations. On a commencé à les publier avant même la Confédération. Au départ, ils formaient les annexes officielles des Journaux de l’Assemblée législative de la province du Canada. Une série en particulier couvre la période de 1867 à 1925; elle est connue sous le nom de documents parlementaires du Dominion du Canada (ou Sessional Papers of the Dominion of Canada). Après 1925, ces documents ont été publiés séparément.

Par « document parlementaire », on entend tout document présenté à la Chambre des communes (c’est-à-dire déposé auprès du greffier et de la Chambre) durant une session donnée du Parlement. Un numéro est attribué à chacun selon un ordre chronologique. Tous ces documents sont à la disposition du public.

On y retrouve notamment :

  • les rapports annuels des ministères
  • les rapports de comités et de groupes de travail
  • les rapports de commissions royales
  • les données des recensements
  • les livres blancs (énoncés de politique du gouvernement) et les livres verts (documents officiels parrainés par des ministres de la Couronne pour inviter le public à discuter d’un enjeu avant qu’une politique ne soit élaborée)

Les documents parlementaires se divisent en deux catégories : imprimés ‒ c’est‑à‑dire disponibles aux fins de distribution ‒ et non imprimés. Les documents imprimés sont rassemblés en volumes, selon la session à laquelle ils ont été présentés. Chaque volume renferme le texte intégral des rapports soumis en Chambre. Ils servent de preuve pour témoigner des activités du gouvernement et appuyer les décisions de ce dernier. Ils rassemblent des données sur une panoplie de sujets de nature militaire, politique, sociale et économique ayant touché notre pays à un moment précis.

Chaque volume relié porte sur une session donnée du Parlement. Au dos, on peut lire la date de la session ainsi que le titre et le numéro du volume. À l’intérieur, les documents parlementaires sont regroupés par sujets, et précédés d’une liste alphabétique et d’une liste numérique. On trouve à la fin de certains volumes un index thématique restreint.

Trouver un document parlementaire

Mais comment trouver un document parlementaire bien précis? Si vous connaissez la date de la session durant laquelle le document a été publié, vous pourrez facilement trouver le volume pertinent, puisque tous les volumes sont classés en ordre chronologique. Lorsque vous aurez mis la main sur le bon volume, consultez les listes alphabétique et numérique qui se trouvent au début : vous y trouverez les numéros de chaque document. Notez le numéro du document qui vous intéresse, et vous pourrez le repérer dans le volume.

Vous ne connaissez pas la date de la session parlementaire, mais vous connaissez le sujet ou le titre du document que vous cherchez, ou vous avez d’autres mots-clés? Consultez l’index général des journaux de la Chambre des communes et des documents parlementaires du Dominion du Canada, un ouvrage anglais en cinq volumes intitulé General index to the journals of the House of Commons of the Dominion of Canada and of the sessional papers of Parliament (no AMICUS 568918).

Ces index fournissent le numéro de chaque document parlementaire, ainsi que la date à laquelle ils ont été soumis en Chambre. Mais n’oubliez pas : plusieurs documents parlementaires ont été publiés séparément. Vous pouvez donc faire une recherche dans AMICUS, le catalogue électronique de Bibliothèque et Archives Canada, et ce, même si vous ne connaissez pas la date de la session visée.

Vous trouverez en ligne plusieurs documents parlementaires dans les bases de données suivantes :

La page titre du 2e volume de la troisième session du Premier Parlement du Canada en 1870.

Page titre des documents parlementaires du Dominion du Canada (Sessional Papers of the Dominion of Canada), 1870, volume I, troisième session de la première législature. Source : base de données Notre mémoire en ligne.

La première page d’une liste en ordre alphabétique de la table des matières pour les documents parlementaire de 1870.

Table des matières montrant une liste alphabétique des documents parlementaires du Dominion du Canada, vol. III, 1870. Source : base de données Notre mémoire en ligne.

Les documents parlementaires existent sous différents formats, y compris des microfilms. L’ouvrage suivant fournit des renseignements supplémentaires sur ces documents et d’autres débats du Parlement :

Bibliothèque et Archives Canada conserve la collection intégrale des documents parlementaires imprimés pour la période allant de 1867 à 1925. Ils se trouvent au 2e étage de notre édifice du 395, rue Wellington à Ottawa. Si vous avez besoin d’aide pour les consulter, n’hésitez pas à communiquer avec les Services de référence de Bibliothèque et Archives Canada.

Du nouveau pour notre outil de recherche de documents de bibliothèque

Nous avons amélioré notre outil de recherche de documents de bibliothèque afin de faciliter vos recherches. Vous verrez : l’interface n’a presque pas changé, mais quelques améliorations ont été apportées pour accroître la fiabilité, la rapidité, la pertinence, la cohérence et l’exactitude des résultats. Ces changements touchent les recherches faites pour les documents publiés entièrement catalogués par Bibliothèque et Archives Canada et accessibles aux fins de consultation ou d’utilisation. Ils s’appliquent aux fonctions Recherche de base et Recherche avancée.

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez? Consultez le catalogue AMICUS ou remplissez le formulaire Posez-nous une question.

Aidez-nous à améliorer notre outil de recherche en nous transmettant vos commentaires et vos suggestions.

Instruments de recherche récemment transcrits

Afin d’aider les utilisateurs à repérer plus facilement les documents qu’ils cherchent, Bibliothèque et Archives Canada a transcrit certains instruments de recherche qui, auparavant, ne pouvaient être consultés qu’en format papier à la salle de référence du 395, rue Wellington. Les instruments de recherche ci-dessous sont maintenant disponibles en ligne. Vous pourrez en apprendre davantage sur le sujet en consultant cette série en trois parties : Découvrez les instruments de recherche!

Documents administratifs de la Gendarmerie royale du Canada (GRC)

  • Instrument de recherche 18-16—Volumes 2511 à 2647
    Ces documents, créés entre 1868 et 1878, portent sur les dépenses administratives de la police des frontières et du Dominion, et comprennent quelques demandes d’emploi pour la police à cheval proposée des Territoires du Nord-Ouest.
  • Instrument de recherche 18-29—Numéro d’acquisition 1985-86/574, boîtes 1 à 32
    Cet ensemble de documents se compose de registres produits par l’administration de la GRC de 1940 à 1970. Un groupe de dossiers concerne l’organisation, les procédures et les fonctions de la GRC, notamment les quartiers généraux, le Service divisionnaire des enquêtes criminelles, la Direction « S », les divisions de la marine et de l’aviation, ainsi que diverses autres divisions réparties au Canada. Un autre groupe de documents traite du système de communication, de l’utilisation de l’autoradio jusqu’au télex. D’autres sujets sont abordés, notamment le système de classification, la force de réserve de la GRC et les études de gestion. On y trouve aussi neuf dossiers de service concernant des gendarmes spéciaux et des membres réguliers de la GRC.
  • Instrument de recherche 18-30—Numéro d’acquisition 1985-86/612, boîtes 1 à 42
    Ces dossiers concernent le comité interministériel sur les recommandations de la Commission Marin, divers groupes d’étude sur les associations de policiers et le contrôle relatif à la souveraineté, le collège de la GRC, le musée, le service policier dans les provinces, les patrouilles nordiques, les monuments commémoratifs et les cairns, ainsi que l’aide aux éditeurs. La plupart de ces dossiers, créés de 1939 à 1980, traitent de questions administratives courantes, telles que le personnel, la formation, les cours, les fournitures et l’orchestre de la GRC.

Dossiers de la Cour suprême

  • Instrument de recherche 125-3—Volumes 3009 à 4067, 4294 à 4295
    Ces dossiers de cas regroupent les documents créés par les appelants, les intimés, le personnel de la Cour et les juges pour toutes les causes portées devant la Cour. L’instrument de recherche prend la forme d’une liste de dossiers indiquant le numéro du volume, le numéro de la cause, le nom de l’appelant, le nom de l’intimé et l’année durant laquelle la cause a été déposée en cour. Plus de 6 000 descriptions supplémentaires pour les dossiers de 1980 à 1990 ont été ajoutées à notre base de données.

Service hydrographique du Canada

  • Dossiers du système de classification—Instrument de recherche 139-1—Volumes 1 à 29
    Ces dossiers ont été créés de 1938 à 1965 et concernent les avis canadiens aux navigateurs. Le Service hydrographique du Canada relevait du ministère des Mines et des Ressources (1936–1948), puis du ministère des Mines et des Relevés techniques (1949–1966) à l’époque de la création de ces dossiers. Ces avis aux navigateurs comprennent les documents suivants : changements aux cartes marines; correspondance concernant les relevés effectués dans diverses régions du pays; rapports, comités, instruments et équipements hydrographiques ainsi que communications avec des organisations internationales sur des questions relatives à l’océanographie; rapports mensuels de divers navires du Service, documentation de la station marégraphique et relevés courants.
  • Journaux de bord—Instrument de recherche 139-1—Volumes 33 à 66 (MIKAN 181475)
    Ces dossiers concernent les journaux de bord de divers navires affectés aux opérations hydrographiques sous l’autorité de la direction de la Marine du ministère de la Marine et des Pêcheries (1905–1910, 1922–1936), du ministère de la Marine (1910–1922), du ministère des Mines et des Ressources (1936–1948), du ministère des Mines et des Relevés techniques (1949–1966) et du ministère de l’Énergie, des Mines et des Ressources (1966–1967). Les journaux rendent compte au quotidien des activités et observations à bord de ces navires. Les plus anciens journaux fournissent une brève description de quatre à huit lignes des conditions météorologiques et de l’entretien des bateaux. Les informations consignées dans les plus récents journaux, rédigés dans les années 1950 et 1960, portent sur la température, les activités de maintenance du bateau, l’itinéraire quotidien, le cap au compas, les positions périodiques exprimées en longitude et latitude, les conditions de houle et de vent, la pression barométrique, la température atmosphérique et la visibilité. Peu d’informations sur les travaux hydrographiques sont également consignées.

Comment citer les sources archivistiques

Citer un document d’archives dans un travail scolaire ou une publication représente souvent un défi. Un ensemble de références complet doit contenir tous les renseignements à propos de chacune des sources utilisées dans une recherche, afin de pouvoir localiser la source et l’examiner dans son contexte descriptif. Ce n’est pas toujours aussi simple qu’il y paraît quand il s’agit de documents d’archives.

Le guide de rédaction recommandé par votre professeur, votre directeur de publication ou votre éditeur constitue un bon point de départ. Plusieurs guides de rédaction offrent des conseils utiles sur la manière de citer un manuscrit ou un document d’archives. La plupart des questions qui nous sont posées à propos des styles de citation concernent les normes de l’American Psychological Association ou APA et du Chicago Manual of Style (sites en anglais seulement).

Si ces guides ne vous sont pas utiles, demandez conseil à un bibliothécaire de référence dans une bibliothèque universitaire ou consultez le site Web de cette bibliothèque; vous y trouverez probablement un guide de rédaction abrégé, comme il en existe sur la plupart des sites de bibliothèques universitaires. Les bibliothèques municipales possèdent aussi des guides de rédaction en format papier ou accessibles en ligne sur leur site Web; n’hésitez pas à consulter leur catalogue ou à vous informer auprès du personnel de référence.

Si vous avez d’autres questions concernant la citation de documents de la collection de BAC, nous vous invitons à consulter la page Web Comment citer les sources archivistiques, qui propose des exemples de notes de bas de page et de mentions de sources pour divers types de documents d’archives.

Il faut toujours garder à l’esprit que la référence a essentiellement pour but de laisser une trace qui guidera les futurs chercheurs vers la source utilisée dans la recherche. Si vous ne savez pas exactement quelles informations indiquer dans votre référence, rappelez-vous qu’il vaut mieux en mettre trop que pas assez. Il est beaucoup plus facile de trier parmi un grand nombre de renseignements que de combler les vides!

Sources publiées concernant les rapports d’accidents d’avion

Par Megan Butcher

Dans notre précédent blogue traitant de la recherche sur les accidents d’avion, vous avez appris qu’il vous fallait posséder certaines informations de base avant de commencer votre recherche :

  • le modèle de l’avion
  • la date et l’endroit de l’accident
  • le numéro d’enregistrement de l’appareil
  • le type d’avion (civil ou militaire)

Ces informations constituent un excellent point de départ. Mais qu’en est-il, si vous ne les avez pas? Il existe quelques autres façons de trouver ce que vous cherchez.

Commencez par les deux bases de données suivantes. Ce sont les sources les plus largement accessibles; sans être exhaustives, elles contiennent des renseignements sur un grand nombre d’accidents d’avions canadiens, incluant le premier accident mortel en 1913.

Les journaux locaux peuvent aussi constituer une précieuse ressource pour dénicher quelques renseignements précis. Vous pourriez commencer votre recherche ici à Bibliothèque et Archives Canada (BAC) en consultant nos fonds de journaux sur microforme. Si vous ne pouvez vous rendre à Ottawa, communiquez avec votre bibliothèque municipale afin de savoir si elle peut emprunter les bobines dont vous avez besoin, de nous ou d’une autre bibliothèque.

S’il vous manque encore quelques renseignements importants, vous aurez peut-être de la chance en consultant les rapports annuels du Bureau canadien de la sécurité aérienne et les synopsis d’accidents d’aviation civile au Canada. La plupart des descriptions sont très brèves, mais on y trouve à l’occasion une quantité étonnante d’informations, parfois bouleversantes :

Un document tapé à la machine sur du papier blanc, contenant des informations sur un accident d’avion qui s’est produit le 8 septembre 1978.

Synopsis d’un accident d’avion tiré d’une publication du Bureau canadien de la sécurité aérienne sur les accidents d’avion au Canada, 1980, numéro 5, p. 56 (AMICUS 2828768)

Notre collection contient plusieurs numéros des années suivantes :

  • 1967 : Accidents to Canadian registered aircraft. Administration canadienne des transports aériens. Division des enquêtes sur la sécurité aérienne. AMICUS 3236225
  • 1968-1974 : Accidents d’avion. Administration canadienne des transports aériens. Division des enquêtes sur la sécurité aérienne. AMICUS 11371
  • 1975-1984 : Synopsis des accidents d’avion; aviation civile au Canada. AMICUS 2828768
  • 1984-1989 : Rapport annuel. Bureau canadien de la sécurité aérienne.  AMICUS 5348822

Il existe deux autres publications que nous ne possédons pas, mais que votre bibliothécaire pourrait vous aider à trouver. En voici les références :

  • 1947-1958: Canada. Civil Aviation Division. Annual report on aircraft accidents: 1947-1958. — [Ottawa], Dept. of Transport, Air Services Branch, Civil Aviation Division
  • 1960-1963: Canada. Civil Aviation Branch. A survey of accidents to aircraft of Canadian registry, 1959-1962. — Ottawa, [1960-1963]

Si vous repérez dans notre collection un document que vous aimeriez consulter, vous pouvez le faire sur place, demander une reproduction ou vous informer auprès de votre bibliothèque locale s’il y a possibilité de l’emprunter par l’intermédiaire de notre programme de prêts à d’autres institutions.

Et comme toujours, si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas, posez-nous une question!


Megan Butcher est bibliothécaire de référence à la Division des services de référence de Bibliothèque et Archives Canada.

Comment trouver des communiqués du gouvernement du Canada

Par Emily Dingwall

Les communiqués du gouvernement du Canada annoncent aux médias les plus récentes nouvelles concernant les ministères. Bibliothèque et Archives Canada (BAC) conserve de nombreux communiqués, certains en copie papier dans ses archives, d’autres dans sa collection de documents publiés. La collection de BAC constitue un excellent point de départ pour chercher d’anciens communiqués qui ne sont pas en ligne. La collection est toutefois incomplète, car les communiqués n’ont pas toujours été recueillis de manière systématique. Le présent billet ne porte que sur les communiqués disponibles dans la collection de documents publiés, qui ont généralement été diffusés entre 1945 et 2004. Il explique également comment trouver des communiqués plus récents dans les sites Web de chacun des ministères et les Archives du Web du gouvernement fédéral.

Les communiqués conservés dans la collection publiée sont accessibles par le catalogue de bibliothèque AMICUS. Puisque les communiqués sont catalogués par ministère et en ordre chronologique, il est très utile de connaître le ministère visé et le moment de la publication. Voici un exemple d’une série de communiqués sauvegardés dans notre collection et provenant de l’ancien ministère des Communications. Pour d’autres conseils facilitant la recherche, vous pouvez nous poser une question ou nous rendre visite sur place. Il y a aussi une page d’aide à la recherche dans AMICUS.

Pour trouver des communiqués plus récents, comme ceux datant de la fin des années 1990, effectuez des recherches dans les Archives du Web, qui permettent d’accéder à des documents recueillis sur d’anciens sites Web du gouvernement du Canada. On peut lancer des recherches dans les archives à partir d’un mot-clé, du nom d’un ministère ou d’une adresse URL. Les recherches par ministère sont particulièrement efficaces (voir l’option dans le menu rouge, à gauche). Il suffit de faire défiler la liste et de cliquer sur les ministères qui présentent un certain intérêt. Ce faisant, vous aurez accès à des versions antérieures des sites de ces ministères, d’où vous pourrez naviguer jusqu’à la section des nouvelles pour consulter leurs communiqués. Précisons que les Archives du Web est un site archivé; il se pourrait que certains liens ne soient pas fonctionnels, et son contenu n’est plus mis à jour.

Image en couleur illustrant des captures d’écran de deux pages Web du gouvernement du Canada, présentées côte à côte.

Captures d’écran de la page d’introduction des Archives du Web du gouvernement fédéral (à gauche) et de la page où s’affiche la liste des ministères (à droite).

Pour ce qui est des communiqués plus récents, ceux des dernières années (la durée varie d’un ministère à l’autre) sont généralement accessibles à partir des sites Web de chaque ministère ou société d’État, ou encore du site du Cabinet du premier ministre. Par exemple, Innovation, Sciences et Développement économique Canada (autrefois Industrie Canada) affiche sur son site Web des communiqués archivés qui remontent à 2012.

De plus, un site Web pour les communiqués de presse du gouvernement du Canada compile les plus récents communiqués publiés par tous les ministères fédéraux.

N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez des questions sur les communiqués publiés par le gouvernement du Canada!


Emily Dingwall est bibliothécaire de référence au sein de la Division des services de référence à Bibliothèque et Archives Canada.

Manque-t-il de l’information dans les documents historiques portant sur Oronhyatekha?

Par Richie Allen

Quand on effectue des recherches dans des documents archivistiques, on fait parfois des découvertes inattendues.

Dans le cadre de mes fonctions d’archiviste de référence à Bibliothèque et Archives Canada, j’effectue souvent des recherches à la demande de chercheurs. Alors que je vérifiais si une personne donnée avait effectivement suivi une formation militaire officielle en 1865 à la School of Military Instruction de Toronto, j’ai consulté la base de données en ligne de Bibliothèque et Archives Canada, Recherche de fonds d’archives. À partir de mots-clés, j’ai trouvé le premier Register of Candidates énumérant les candidats admis à la School of Military Instruction, dans le Haut-Canada (Toronto), de 1865 à 1867, dans le groupe de documents liés au ministère de la Milice et de la Défense (RG9), no de volume : 7. Quand j’ai consulté le registre de l’école, le nom que je cherchais n’y figurait pas, mais un autre nom a immédiatement attiré mon attention. En lettres cursives d’une autre époque et parmi une énumération de noms présentés dans le format alors en vigueur en Europe (prénom, second prénom et nom de famille), le nom mohawk « Oronhyatekha » tranchait avec le reste.

Photographie en couleur d’un livre ouvert, à gauche, et d’un gros plan du nom apparaissant sur la page du livre, à droite.

Register of Candidates énumérant les candidats admis à la School of Military Instruction, Haut-Canada, de 1865 à 1867. On a encerclé en bleu le nom « Oronhyatekha » pour le mettre en relief. (R180-124-1-E, MIKAN 195106)

Le registre renferme de nombreuses colonnes de renseignements. Tout particulièrement, à la page 9, on peut lire qu’Oronhyatekha avait 23 ans et venait de Shannonvillle, mais qu’il vivait à Toronto. Plus loin, dans d’autres listes, il est écrit qu’il a été admis à l’école de Toronto le 6 mai 1865. Le 29 juillet 1865, on a noté que le candidat a été autorisé à rester à l’école dans le but de se qualifier pour l’obtention d’un certificat de première classe (« candidate permitted to remain in school for purpose of qualifying for 1st class certificate »), un honneur rarement accordé.

Image en couleur du gros plan d’une page tirée d’un livre.

Passage dans le registre indiquant qu’Oronhyatekha a été autorisé à rester à l’école dans le but de se qualifier pour l’obtention d’un certificat de première classe (MIKAN 195106)

On trouve d’autres informations concernant Oronhyatekha, aussi connu sous le nom de Peter Martin, né en 1841, dans le Dictionnaire biographique du Canada, un ouvrage qui répertorie les biographies de certains Canadiens notoires. En lisant l’entrée à son sujet, on remarque qu’il n’y a aucune mention selon laquelle Oronhyatekha aurait fréquenté la School of Military Instruction. En conséquence, il semble que le document historique soit lacunaire et nous nous demandons si ce renseignement devrait être ajouté à sa biographie. N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous disposez d’information supplémentaire au sujet de cet homme important.


Richie Allen est un archiviste de référence au sein de la Division des services de référence à Bibliothèque et Archives Canada.