Capitaine James Peters : Correspondant de guerre et photographe

De nos jours, la photographie fait partie intégrante de nos vies; nos moindres gestes quotidiens sont captés, qu’il s’agisse d’exploits ou d’actes anodins. Dès les débuts, dans les années 1830, la photographie a servi à relater les faits de guerre. Les premiers photographes devaient déployer tout leur talent pour saisir les rapides mouvements de combat, car l’équipement photographique ne permettait pas d’enregistrer des mouvements. En conséquence, les images de guerre, à l’époque, étaient souvent des reconstitutions des véritables opérations militaires. En général, elles illustraient plutôt les éléments statiques de la guerre, comme des portraits de soldats, la vie dans des camps, les fortifications, l’emplacement de l’artillerie et les champs de bataille, avant et après le déroulement de l’action.

Le capitaine James Peters a capté les événements dramatiques de la Rébellion du Nord-Ouest en tant que photographe et correspondant pour le Quebec Morning Chronicle. La Rébellion du Nord-Ouest est une insurrection contre le gouvernement canadien qui aura duré cinq mois, mettant surtout en cause des citoyens de la nation métisse et leurs alliés des Premières Nations. Avant-gardiste, M. Peters a capté les événements qui se déroulaient dans le champ de bataille.

Le capitaine Peters et la batterie « A » de l’Artillerie canadienne ont quitté la ville de Québec le 28 mars 1885 en direction du nord-ouest. La batterie « A » allait fournir l’appui d’artillerie au major-général Frederick D. Middleton et à la Milice du Canada. M. Peters servira sous Middleton à Fish Creek et à Batoche, ainsi que durant les recherches menées par la milice afin de trouver le leader cri Mistahimaskwa (Big Bear). Lire la suite

Les chercheurs ont maintenant accès au recensement du Canada de 1921 

Lancement d’une nouvelle version de la base de données du Recensement des provinces des prairies (1916)

Bibliothèque et Archives Canada a le plaisir d’annoncer le lancement d’une nouvelle version de la base de données pour le Recensement des provinces des prairies (1916). En 1916, le gouvernement du Canada énumère, pour la seconde fois, les provinces des Prairies (le Manitoba, la Saskatchewan et l’Alberta) afin de suivre la croissance rapide de la population dans l’Ouest canadien.

Auparavant, les usagers pouvaient effectuer seulement une recherche selon des critères géographiques comme la province, le district ou le sous-district; il est maintenant aussi possible de faire une recherche selon des critères nominatifs comme le nom, le ou les prénoms et l’âge d’une personne.

Lancement d’une nouvelle version de la base de données du Recensement des provinces du Nord-Ouest (1906)

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a le plaisir d’annoncer le lancement d’une nouvelle version de la base de données du Recensement des provinces du Nord-Ouest (1906). En 1906, le gouvernement du Canada entreprit un recensement spécial des Prairies (le Manitoba et les nouvelles provinces de la Saskatchewan et de l’ Alberta) afin de suivre la croissance rapide de la population dans l’Ouest canadien.

Auparavant, les usagers pouvaient effectuer seulement une recherche selon des critères géographiques commela province, le district ou le sous-district. Il est maintenant aussi possible de faire une recherche selon des critères nominatifs comme le nom, le ou les prénoms et l’âge d’une personne.

Vous avez des questions ou des commentaires? N’hésitez pas à communiquer avec nous!