Un document d’intérêt : une lettre de 1818 à propos du traitement d’immigrants irlandais atteints de la fièvre typhoïde

par Martin Lanthier

Au début du 19e siècle, l’arrivée de navires transportant des immigrants parfois atteints de maladies soulève la crainte de voir s’étendre au Bas-Canada des épidémies. L’élite de la colonie prend conscience de la situation et y va d’initiatives pour gérer ce problème.

La correspondance du secrétaire civil du gouverneur du Bas-Canada (RG4-A1, MIKAN 105377) renferme des documents qui témoignent de ces préoccupations et aussi des situations auxquelles devaient faire face les médecins de l’époque. Un exemple parmi d’autres est une lettre du docteur William Hacket du 29 juillet 1818 dans laquelle il décrit son intervention pour guérir des colons irlandais atteints de la fièvre typhoïde.

Ils arrivent à Québec le 21 juillet à bord du Royal Edward. Plusieurs d’entre eux sont malades et, après quelques jours, on décide de les soigner. Puisqu’aucun hôpital n’existe pour accueillir un si grand nombre de personnes (119) et que les conditions à bord sont insalubres, on ordonne la mise en quarantaine et le traitement des malades sur l’île au Ruau [ou île aux Ruaux], près de Grosse-Île dans le fleuve Saint-Laurent. On confie la tâche au docteur Hacket, assisté de deux confrères : les docteurs Wright et Holmes.

Dans sa lettre, écrite six jours après l’arrivée des passagers sur l’île, il explique d’abord la difficulté qu’il a eue pour les convaincre de quitter le navire — certains affirmaient qu’on ne pourrait les en faire débarquer que par la force. Il s’étend ensuite sur le fait que sans l’aide des militaires, qui ont installé un camp, il n’aurait pu les accueillir et les traiter.

Première page d’une lettre manuscrite, à l’encre noire sur papier blanc.

Lettre du docteur William Hacket à A. W. Cochrane, secrétaire civil, Québec, 29 juillet 1818 (RG4-A1, volume 180 MIKAN 126122) e011181012.

Lire la suite

Portraits de prisonniers par Jean-Joseph Girouard

Jean-Joseph Girouard (1794-1855) était notaire et artiste amateur. Durant la première moitié du 19e siècle, il fut aussi membre du Parti patriote du Bas-Canada, fondé pour obtenir des réformes politiques et défendre le patrimoine, les droits et les intérêts des Canadiens français. Le Parti patriote mena la rébellion de 1837-1838, un tournant dans l’histoire ayant mené à la naissance du Canada.

Girouard fut emprisonné à deux reprises pour sa participation à la rébellion. Fait surprenant : pendant son incarcération à Montréal, il réussit à conserver son étude de notaire ainsi qu’un atelier d’art. Un partisan lui ayant fourni du papier à dessin et des crayons, il fit le portrait de plusieurs de ses frères patriotes détenus avec lui. La majorité de ces dessins rares et exceptionnels font maintenant partie de la collection de Bibliothèque et Archives Canada.

Croquis au crayon de Jean-Joseph Girouard vu de profil, assis sur une chaise et dessinant avec un crayon sur une feuille de papier.

Jean-Joseph Girouard, autoportrait réalisé en prison, Montréal, vers 1837-1838 (no MIKAN 2894904)

Lire la suite

Le Recensement du Bas-Canada (1825) est maintenant en ligne

Bibliothèque et Archives Canada a le plaisir d’annoncer que les Canadiens peuvent maintenant accéder en ligne aux données du Recensement du Bas-Canada (1825). Le Recensement du Bas-Canada de 1825 est partiellement nominatif et contient uniquement les noms des chefs de famille, leur occupation et le nombre de résidents dans chaque famille.

Les utilisateurs peuvent effectuer une recherche dans cette nouvelle base de données selon les noms des chefs de famille et selon des critères géographiques comme les noms de district et de sous-district.

Nouvelles bobines numérisées : Guerre de 1812

Nous avons le plaisir d’annoncer que 73 000 nouvelles images de documents relatifs à la Guerre de 1812 sont maintenant accessibles sur son site Web.

Découvrez ces ressources de grande valeur grâce à l’outil de recherche Numérisation de microforme. Vous pourrez parcourir page par page les arrivées par la frontière.

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) conserve une collection unique et imposante de documents sur les Canadiens et Canadiennes qui ont été impliqués dans la Guerre de 1812. Elle comprend des feuilles d’appel, des listes de paie, des réclamations, des certificats de service, des registres de médailles, des cartes, des peintures ainsi que des sources publiées.

Avec l’ajout de ces images sur son site, BAC facilite maintenant l’accès aux documents suivants :

  • Commission des réclamations pour pertes subies pendant la Guerre de 1812, 1813-1848, RG 19 E5A
  • Contrôles nominatifs et états de solde pour la milice du Bas-Canada, RG 9 1A7
  • Recensements, contrôles nominatifs et états de solde pour la milice du Haut-Canada, RG 9 1B7
  • Et des documents divers provenant d’autres fonds.

Renseignez-vous au sujet des nouveautés à BAC, visitez notre section «Nouvelles».

Résumé des commentaires reçus en anglais jusqu’au 30 septembre 2013

  • Un usager apprécie le fait que ces documents aient été numérisés et mis en ligne. Toutefois, il pense que la façon de naviguer d’une page à l’autre pourrait être améliorée. Il propose des alternatives.