Recherche d’actes de naissance, de mariage et de décès

Saviez‑vous qu’il existe deux sources de renseignements pour trouver des actes de naissance, de mariage et de décès? Depuis très longtemps, les baptêmes, les mariages et les sépultures ont été enregistrés dans les registres paroissiaux. À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, les gouvernements provinciaux et territoriaux ont instauré l’enregistrement civil des naissances, des mariages et des décès.

Comme l’enregistrement civil ne relève pas de la compétence fédérale, Bibliothèque et Archives Canada ne détient pas de copies d’actes de naissance, de mariage et de décès, mais….

… il existe une solution!

Pour savoir comment trouver ces actes conservés ailleurs, consultez notre page sur l’état civil : naissances, mariages et décès.

De nombreuses personnes et sociétés de généalogie ont indexé les registres paroissiaux et ont publié le résultat de leur recherche. On appelle ces publications « répertoires ».  La plupart des volumes touchent les mariages mais il en existe aussi pour les baptêmes et les sépultures.

Nous possédons plusieurs de ces répertoires; voici comment les trouver dans notre collection :

Utilisez notre catalogue AMICUS qui vous permet non seulement d’effectuer une recherche dans notre collection, mais aussi dans celles de bibliothèques partout au Canada.

1. Dans l’écran de recherche de base, sélectionnez l’option « Titre (mot-clé) » du menu déroulant. Entrez un mot de recherche, comme le nom d’un endroit (province, ville, village ou comté), suivi d’un mot décrivant le genre de renseignement recherché.

Exemples :

Trois-Rivières mariages
Edmonton cimetières
Collingwood décès

2. Dans l’écran de recherche de base, sélectionnez l’option « Sujet (mot-clé) » du menu déroulant. Entrez un mot de recherche, comme le nom d’un endroit (province, ville, village ou comté), suivi du mot généalogie, généalogies ou registres. Notez que les mots‑vedettes de chaque publication sont en français et en anglais. Vous pouvez donc utiliser la langue de votre choix.

Exemples :

Saskatchewan généalogie

Russell généalogies
Niagara registres

Le saviez-vous?

Le matériel publié, comme les livres, peut souvent être emprunté grâce au Service de prêt entre bibliothèques.* Vous n’avez qu’à fournir la référence bibliographique et le numéro AMICUS à votre bibliothécaire, qui en fera la demande à BAC.

(*) Mise à jour : Fin des services de prêt entre bibliothèques (PEB)

Les services de prêt entre bibliothèques (PEB) de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) prendront fin en décembre 2012. Les utilisateurs des services actuels de BAC devraient prendre note des dates suivantes :

    • Le 13 novembre 2012 : Fin des demandes de prêt des bibliothèques internationales.
    • Le 16 novembre 2012 : Fin des renouvellements. Aucun document prêté après cette date ne sera renouvelable.
    • Le 11 décembre 2012 : Fin des demandes de prêt, des recherches de localisation et des services de photocopie liés au prêt entre bibliothèques.

De plus, l’application Listserv (CANRES-L) de BAC relative au prêt entre bibliothèques et la Passerelle des bibliothèques canadiennes seront archivées en décembre 2012.
BAC continuera de faciliter les prêts entre d’autres bibliothèques au moyen du formulaire de PEB d’AMICUS et de l’administration continue des sigles des bibliothèques canadiennes.

BAC modernise ses modes de prestation de services afin de mettre l’accent sur la croissance de l’accès numérique au contenu fréquemment consulté. BAC collabore avec les utilisateurs du PEB au Canada afin d’orienter cette démarche qui facilitera l’accès aux ressources documentaires uniques de l’institution.

Pour plus d’information, consultez « Prêt entre bibliothèques (PEB) à Bibliothèque et Archives Canada ».

Vous avez des questions ou des commentaires? N’hésitez pas à communiquer avec nous!

Résumé des commentaires reçus en anglais jusqu’au 30 septembre 2013

  • Un usager trouve le programme de prêt entre bibliothèques fantastique! Il demande s’il est vrai que le programme ne sera plus disponible après le mois de février 2013 et quelles sont les solutions envisagées. BAC a confirmé la fermeture du programme au 15 février 2013 et l’a informé que d’autres détails seraient annoncés plus tard dans l’année et que BAC envisageait différentes solutions afin de rendre sa collection accessible.

Comment effectuer une recherche pour vos ancêtres dans nos bases de données généalogiques

Saviez-vous que Bibliothèque et Archives Canada (BAC) offre une fonction en direct de recherche d’ancêtres qui vous permet d’effectuer une recherche dans de nombreuses bases de données généalogiques en même temps, simplement à l’aide du nom de votre ancêtre?

La page de recherche d’ancêtres contient une liste de toutes nos bases de données généalogiques. Les résultats d’une recherche d’ancêtres proviennent des bases de données précédées de la lettre « G ». Il est aussi possible d’effectuer une recherche ponctuelle dans les autres bases de données.

Si le nom de votre ancêtre ne figure pas dans les résultats de la recherche d’ancêtres, essayez d’effectuer une recherche dans une autre de nos bases de données, présentées par sujet.

Nos bases de données généalogiques sont toutes présentées de la même façon et comportent, à la gauche, un menu utile. Par exemple, la section « Aide à la recherche » fournit de l’information pour :

  • vous aider à comprendre quels sont les dossiers qui ont été indexés;
  • vous expliquer comment interpréter les résultats de votre recherche;
  • vous expliquer comment consulter ou obtenir des copies des documents.

Le saviez-vous?

  • Les bases de données peuvent contenir des erreurs d’indexage parce que l’information est parfois mal écrite ou difficile à lire, ou parce que l’encre des documents originaux a pâli au fil du temps. Si vous constatez la présence d’une erreur dans l’index, vous pouvez utiliser la fonction « Suggérer une correction ».
  • Il est possible d’utiliser un caractère de remplacement pour effectuer une recherche dans certaines bases de données, ce qui signifie que vous pouvez remplacer une lettre par un symbole afin d’obtenir un plus grand nombre de résultats de recherche. Par exemple, vous pourriez utiliser « Sm*th » pour obtenir Smith ou Smyth, ou encore « Fred* » pour obtenir Frédéric ou Frédérick.
  • Autrefois, les noms étaient souvent écrits phonétiquement par les personnes qui les consignaient, par exemple par le prêtre dans le cas d’un registre paroissial ou par le recenseur dans le cas du recensement. Le même nom pouvait donc être écrit de diverses façons.
  • Vos ancêtres utilisaient peut-être un surnom ou un second prénom. Par exemple, les Canadiens français catholiques recevaient, à leur baptême, le nom de Marie ou de Joseph, ce qui fait que vos ancêtres peuvent avoir été inscrits sous l’un ou l’autre de ces noms.
  • Une femme pouvait être inscrite sous son nom de jeune fille ou sous le nom de son mari.
  • Certains noms ont été anglicisés. Par exemple, une branche de la famille « Boisvert » est devenue la famille « Greenwood ». De nombreux immigrants provenant des pays de l’Europe de l’Est ont aussi anglicisé leur nom, ce qui fait, par exemple, qu’une branche de la famille « Kowalchuck » est devenue la famille « Cowell ».
  • Il se peut que les noms et les dates ne correspondent pas à ce que vous avez dans vos dossiers. Nos ancêtres n’avaient pas besoin de s’identifier comme nous le faisons aujourd’hui, ce qui fait qu’ils ne connaissaient peut-être pas leur date de naissance ou leur date d’immigration exacte.

Seule une partie des dossiers généalogiques de BAC a été indexée. Pour en savoir plus sur la généalogie en général et pour accéder à d’autres sources, visitez nos pages sur la généalogie et l’histoire familiale.

Vous avez des questions ou des commentaires? N’hésitez pas à communiquer avec nous!

 

Les Canadiens et la Première Guerre mondiale : Explorez notre collection

Savez-vous qu’il y a plusieurs endroits, dans notre site Web, où vous pouvez trouver de l’information concernant les Canadiens durant la Première Guerre mondiale? Tout dépend du type d’information que vous recherchez. Voici un résumé des renseignements les plus souvent demandés.

Cherchez-vous :

  • des informations à propos d’un soldat en particulier (par exemple, son nom, son lieu de naissance, son histoire médicale ou les médailles qu’il a reçues) ?

Si oui, vous devrez consulter le dossier de service du soldat. Pour repérer ce dossier, vous pouvez faire une recherche dans notre base de données Soldats de la Première Guerre mondiale – Corps expéditionnaire canadien , en utilisant le nom du soldat ou son numéro de matricule. Pour plus d’informations, consultez la section Généalogie et histoire familialede notre site Web.

  • à quelles batailles un soldat ou une unité a participé ?

Cette information ne se trouve pas dans les dossiers de service des soldats. Vous devrez consulter l’histoire de l’unité, ou encore son journal de guerre. Pour trouver une histoire publiée, cherchez le nom de l’unité dans notre base de données Recherche de documents de bibliothèques. Pour trouver un journal de guerre, consultez d’abord la section Généalogie et histoire familiale de notre site Web.

  • d’autres informations que Bibliothèque et Archives Canada pourrait posséder concernant la Première Guerre mondiale ?

Voyez d’abord notre exposition virtuelle Le Canada et la guerre : Guide dans les sites de Bibliothèque et Archives Canada évoquant l’expérience guerrière du Canada.

  • un outil de recherche plus détaillé sur la participation des Canadiens à la Première Guerre mondiale ?

Legion Magazine a publié un article intitulé « Researching War Veterans: 6 Steps to Discovery », qui explique, étape par étape, comment trouver des informations sur les anciens combattants. De plus, le livre intitulé Canadians at War 1914–1919, A Research Guide to World War One Service Records, paru en 2010 aux éditions Global Heritage Press, peut aussi être utile. L’auteur des deux publications est l’historien Glenn Wright.

Résumé des commentaires reçus en anglais jusqu’au 30 septembre 2013

  • Des renseignements additionnels ont été fournis sur un article écrit par Glenn Wright et publié dans le Legion Magazine dans la livraison de Septembre-Octobre 2011 (volume 86, no. 5, pages 18-22).