Les bureaux de poste de Thomas Fuller

À la fin d’octobre 1881, le gouvernement du Canada nomme Thomas Fuller (1823-1898) architecte en chef du ministère des Travaux publics. Fuller, déjà célèbre pour avoir conçu les plans du Parlement d’Ottawa, occupe ce poste jusqu’à son départ à la retraite, en 1897. Pendant ces seize années, il dessine les plans et supervise la construction de nombreux édifices publics partout au pays. On lui doit notamment 80 bureaux de poste, de véritables pôles d’attraction que tous les citoyens reconnaissaient instantanément. Il contribue ainsi à donner une identité architecturale au gouvernement fédéral et au Dominion.

Les bureaux de poste de Fuller sont tous uniques, même s’ils ont des airs de famille. De forme rectangulaire, ils comptent habituellement deux étages et demi, en plus d’une annexe d’un étage à l’arrière. Ils sont aussi coiffés de hauts pignons aménagés au centre de la façade. Signe distinctif : leur architecture entremêle des éléments de la Renaissance française et du gothique classique.

Les talents de Fuller ne s’arrêtent pas là : il sait aussi choisir les bons emplacements. Ses bureaux de poste ont été érigés à des carrefours importants ou à l’extrémité de grandes rues. L’architecte y ajoute parfois un signe distinctif : une tour, un avant-corps latéral ou une entrée en angle, une structure latérale rappelant le pignon de la façade, voire une tour centrale munie d’une horloge. Lire la suite