Les journaux locaux au cœur de la vie canadienne

Par Annie Wolfe

La collection de journaux de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) regorge de petites et grandes histoires! Ces histoires vraies forment la trame du Canada, de la politique à l’économie en passant par les arts et les sports, sans oublier les fameuses notices nécrologiques qui constituent une mine d’or pour les généalogistes.

Les journaux locaux en particulier sont la voix des régions, des villes, des villages, des quartiers. L’information qu’ils livrent est d’autant plus importante qu’elle provient directement de ceux et celles qui bâtissent les collectivités du Canada. Les journaux locaux offrent une fenêtre sur les débats et les événements qui affectent directement la vie des citoyens. Grâce aux journaux locaux, les collectivités acquièrent une autorité sur les nouvelles qui les touchent de près. C’est ainsi qu’ils deviennent une source incroyable de faits historiques.

Voici deux exemples de journaux locaux qui renferment de précieuses informations pour tout chercheur ou curieux.

Fort McMurray Today

Le journal Fort McMurray Today, fondé en 1974, couvre l’information pour les collectivités de Fort McMurray et de Wood Buffalo, en Alberta. Au printemps 2016, des feux de forêt font rage et forcent l’évacuation de la région. Les ravages sont considérables, et les conséquences sur l’économie canadienne, telles que la réduction de la production de pétrole, sont désastreuses.

En 2016, le Fort McMurray Today a gagné le prix Nouvelle de dernière heure, partagé avec l’Edmonton Journal et l’Edmonton Sun, pour leur couverture des feux de forêt. (Source : – http://nna-ccj.ca/fr/archives-prix/liste-des-gagnants-depuis-1949/#2)

Les microfilms de journaux couvrant les années 2015 à 2017 ont été acquis pour la collection nationale afin de documenter l’histoire de la collectivité avant, pendant et après la tragédie des feux de forêt.

L’Écho de Frontenac

L’hebdomadaire L’Écho de Frontenac, fondé en 1929, couvre la région de Lac-Mégantic, au Québec. À l’été 2013, un accident ferroviaire provoque une explosion et un incendie qui détruit une partie de la ville. Les conséquences économiques, environnementales et surtout humaines de cette tragédie sont nombreuses pour la collectivité, qui prendra plusieurs années à s’en relever. Encore aujourd’hui, en 2018, les instances judiciaires cherchent toujours à comprendre ce qui s’est réellement passé.

Mentionnons que la bibliothèque publique de la ville a été reconstruite à la suite de l’incendie et rebaptisée Nelly Arcan, du nom de l’auteure célèbre originaire de Lac-Mégantic.

Les microfilms de journaux couvrant les années 2012 à 2016 ont été acquis pour la collection nationale afin de documenter les événements liés à la tragédie, mais surtout pour témoigner de la forte résilience de cette collectivité.

Les journaux locaux, en étant au cœur de la vie canadienne, sont une source extraordinaire d’information sur ce qui se passe vraiment dans les collectivités d’un bout à l’autre du Canada. Ils témoignent et attestent d’événements tant tragiques qu’heureux. L’histoire du Canada s’écrit dans les journaux.

Les deux titres mentionnés dans cet article, Fort McMurray Today et L’Écho de Frontenac, ne sont que quelques exemples parmi d’autres d’acquisitions de microfilms de journaux pour la collection nationale. Ces microfilms sont sujets au prêt entre bibliothèques. Pour plus d’information, veuillez consulter la page Prêts à d’autres institutions de BAC ou consultez votre bibliothèque publique.

Photo noir et blanc d’une grande église dans un petit village. On peut voir des voies de chemin de fer dans l’avant plan.

L’église à Lac-Mégantic avant l’accident ferroviaire qui a causé une explosion majeure au centre du village en 2013. Photo datée 1925 (MIKAN 3323453)


Annie Wolfe est bibliothécaire aux acquisitions au sein de la Direction générale du patrimoine publié à Bibliothèque et Archives Canada.

Vous voulez connaître les nouveautés de Bibliothèque et Archives Canada? Quoi de neuf dans la collection est là pour vous!

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) est fier d’inaugurer une toute nouvelle section de son site Web destinée à promouvoir des nouveautés de sa collection.

Vous y découvrirez une sélection des archives et des publications récemment acquises, ainsi que des exemples de documents archivistiques nouvellement ouverts à la consultation.

La toute première édition, celle de l’hiver 2016, révèle l’ajout de documents au fonds Michel Marc Bouchard et l’acquisition de certaines œuvres de Peter Rindisbacher et de Cornelius Krieghoff. Parmi les nouvelles publications reçues par l’entremise de notre Programme de dépôt légal, mentionnons des livres sur le pianiste Oscar Peterson et la romancière Germaine Guèvremont.

Le contenu de la section Quoi de neuf dans la collection est compilé par les archivistes et les bibliothécaires de BAC; il sera mis à jour tous les trois mois.

Bonnes découvertes!

Le gouvernement du Canada fait l’acquisition de documents historiques importants concernant le siège de Louisbourg de 1758

Bibliothèque et Archives Canada a fait l’acquisition d’un journal manuscrit décrivant le siège de Louisbourg de 1758, au Cap Breton.

Le siège est une bataille importante de la Guerre de Sept Ans; elle met fin à l’ère coloniale française dans le Canada atlantique et elle contribue à la perte de Québec par la France en 1759. Les défaites de Louisbourg, Québec et Montréal en 1760 mènent au traité de Paris de 1763, par lequel la France cède officiellement le Canada à la Grande-Bretagne.

« Notre gouvernement est ravi d’avoir acquis ces documents historiques importants qui donnent un rare aperçu de la perspective française sur l’un des événements marquants de l’histoire du Canada, » a déclaré l’honorable Shelly Glover, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles.

Le journal, en deux parties, totalise environ 180 pages; elles ont été rédigées par un officier d’infanterie français anonyme du « Régiment de Cambis » qui a assisté aux événements de l’été 1758. La première partie du journal fournit le point de vue de ce témoin sur le siège, la défense et la conquête de Louisbourg. La seconde décrit les conséquences de la reddition française sur les troupes, et plus particulièrement le sort du « Régiment de Cambis », dont les membres restent prisonniers en Angleterre jusqu’en 1759. Ces documents d’origine uniques en leur genre enrichissent grandement la collection de Bibliothèque et Archives Canada qui documente ces événements.

Le document, acquis dans le cadre d’une vente aux enchères organisée hier par Sotheby’s, à New York, a coûté environ 50 000 dollars canadiens. Ce montant inclus les frais de la maison d’encan, les assurances et le transport vers le Canada.

Résumé des commentaires reçus en anglais entre le 1er octobre 2013 et le 31 décembre 2013

  • Un usager espère que le document va être traduit et numérisé pour que le grand public puisse y avoir accès.