La libération des Pays-Bas (1944-1945)

Sarah Bellefleur Bondu

L’année 2020 marque le 75e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Ce conflit sanglant aura duré six longues années marquées par les combats, les offensives militaires, les restrictions et le rationnement, autant pour les populations d’Europe que d’Amérique du Nord, ainsi que par les déchirements vécus par les familles ayant perdu un proche au front. Cette période de 1939 à 1945 fut également axée sur la coopération, l’entraide et la solidarité des forces alliées et des citoyens vivant des conditions extrêmement difficiles. Dès 1944, l’apport essentiel des forces canadiennes à la libération des Pays-Bas témoigne de cet esprit d’entraide.

À partir du 10 mai 1940, les troupes allemandes poussent leur assaut et traversent la frontière des Pays-Bas. Quelques jours plus tard, Sa Majesté la reine Wilhelmine et les membres du gouvernement néerlandais quittent le pays qui se trouve rapidement sous l’oppression des nazis. Les Pays-Bas resteront dans cette difficile situation durant quatre ans.

Village inondé dont les toits de maisons et le clocher de l’église émergent de l’eau.

La destruction des digues par les Allemands cause l’inondation d’une grande partie du nord des Pays-Bas. Cette photo, prise d’un avion le 31 mai 1945, montre un petit village inondé où le clocher de l’église et les toits des maisons servent de refuge aux goélands. (a175772)

Début des opérations aux Pays-Bas

En septembre 1944, quelques semaines après le débarquement de Normandie, les Alliés mettent en branle les opérations visant à briser la ligne d’occupation allemande qui traverse toujours le nord-ouest de l’Europe. De nombreux emplacements stratégiques, notamment plusieurs ponts sur les principaux cours d’eau des Pays-Bas, sont repris par les forces alliées grâce à l’opération Market Garden. Toutefois, les troupes allemandes occupent toujours les abords de l’Escaut, qui relie la ville portuaire d’Anvers, en Belgique, à la mer du Nord, en passant par les Pays-Bas. Les Alliés ont absolument besoin de ce canal de transport pour accéder à un grand port maritime afin d’assurer le ravitaillement des troupes.

Bataille de l’Escaut

En octobre 1944, les Alliés prennent successivement le contrôle des rives nord et sud de l’Escaut. Le 8 novembre, ils parviennent à reprendre la forteresse que les Allemands avaient établie sur l’île de Walcheren.

À l’hiver 1944-1945, les Alliés planifient soigneusement la prochaine campagne qui pourra vraisemblablement mettre fin à la guerre en Europe. Le peuple néerlandais arrive cependant à bout de toutes ses ressources pour continuer de survivre sous l’occupation allemande : c’est l’hiver de la faim. Les dernières réserves de nourriture épuisées, des milliers de civils connaissent une mort tragique.

L’opération Veritable est lancée le 8 février 1945. Elle vise à permettre aux troupes alliées de poursuivre leur avancée et de traverser les frontières allemandes, afin de repousser l’ennemi au-delà du Rhin et de créer une brèche dans la fameuse ligne Siegfried.

Campagne de l’Europe du Nord-Ouest : phase finale

Au fur et à mesure de leur avancée dans les Pays-Bas, les troupes alliées libèrent les villes occupées, l’une après l’autre. Le 2e Division canadienne d’infanterie se charge de débarrasser le nord-est des Pays-Bas et la côte allemande de l’occupation nazie, dont les villes d’Almelo (5 avril), de Zutphen (8 avril), de Deventer (12 avril), d’Arnhem (12-16 avril) et de Groningen (16 avril). De l’autre côté, le 1er Corps d’armée canadien déloge les Allemands encore présents dans l’ouest des Pays-Bas, au nord de la Meuse, et libère la ville d’Apeldoorn (17 avril).

Pendant ces opérations, les Alliés craignent toutefois que les Allemands ne détruisent des digues et que les eaux printanières inondent les villes néerlandaises. Ils sont aussi conscients des problèmes de ravitaillement qui laissent les civils en famine. À partir du 28 avril, ils entreprennent donc des négociations avec les Allemands, qui acceptent leur proposition deux jours plus tard. On transportera alors des milliers de tonnes de vivres et de charbon par avion, par bateau et par camion pour venir en aide aux Néerlandais.

Plusieurs personnes sortent des caisses de vivres de l’arrière d’un camion militaire. De nombreuses caisses sont empilées au premier plan.

Des civils néerlandais chargent un camion de vivres des Canadiens, à la suite de l’entente conclue entre les Allemands, les Néerlandais et les Alliés concernant la distribution de nourriture à la population des Pays-Bas, 3 mai 1945. (a134417)

Le 5 mai 1945, les forces allemandes occupant les Pays-Bas se rendent; le pays est officiellement libéré. Après avoir survécu à des années de misère, les Néerlandais réservent un accueil des plus chaleureux aux Canadiens, à leur arrivée. On assiste alors à plusieurs scènes où le peuple néerlandais célèbre la fin de l’occupation. Deux jours après la libération des Pays-Bas, la fin de la Deuxième Guerre mondiale  en Europe est officiellement déclarée.

Une foule de gens avec les bras levés, dont une jeune femme tenant des tulipes dans ses mains, entourant un soldat canadien brandissant son chapeau.

Foule de citoyens néerlandais célébrant la libération d’Utrecht par l’Armée canadienne, 7 mai 1945. (a134376)

Depuis, de nombreux Canadiens ayant participé à la libération des Pays-Bas sont retournés dans ce pays lors de cérémonies de commémoration et ont conservé des liens étroits avec les Néerlandais rencontrés sur place. Bibliothèque et Archives Canada conserve de nombreux documents d’archives témoignant des événements de 1945 et des liens tissés entre le Canada et les Pays-Bas jusqu’à ce jour.

De nombreux enfants debout devant des pierres tombales, tenant des bouquets de jonquilles.

De jeunes enfants s’apprêtent à déposer des fleurs sur des tombes au cimetière de guerre canadien de Bergen-op-Zoom, où plusieurs soldats canadiens sont enterrés, 1957. (e011176651)

Autres ressources :


Sarah Bellefleur Bondu est archiviste à la Division des services de référence, à Bibliothèque et Archives Canada.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.