Conservatrice invitée : Meaghan Scanlon

Bannière pour la série Conservateurs invités. À gauche, on lit CANADA 150 en rouge et le texte « Canada: Qui sommes-nous? » et en dessous de ce texte « Série Conservateurs invités ».

Canada : Qui sommes-nous?

Canada : Qui sommes-nous? est une nouvelle exposition de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) qui marque le 150e anniversaire de la Confédération canadienne. Une série de blogues est publiée à son sujet tout au long de l’année.

Joignez-vous à nous chaque mois de 2017! Des experts de BAC, de tout le Canada et d’ailleurs donnent des renseignements additionnels sur l’exposition. Chaque « conservateur invité » traite d’un article particulier et en ajoute un nouveau — virtuellement.

Ne manquez pas l’exposition Canada : Qui sommes-nous? qui est présentée au 395, rue Wellington à Ottawa, du 5 juin 2017 au 1er mars 2018. L’entrée est gratuite.


Les voyages du sieur de Champlain […], par Samuel de Champlain, 1613, et sa Carte geographique de la Nouvelle Franse faictte par le sieur de Champlain

Une photo en couleur d’un livre ouvert avec une carte plié que deuux mains commencent à déplier.

Les voyages du sieur de Champlain…, 1613 et la Carte geographique de la Nouvelle Franse faictte par le sieur de Champlain, gravée par David Pelletier en 1612 (MIKAN 3919638) (AMICUS 4700723)

Samuel de Champlain croyait à l’énorme potentiel du Canada. Il publia cette magnifique carte dans son livre pour en faire la promotion auprès des investisseurs. Les splendides dessins de plantes sont probablement son oeuvre.


Parlez-nous de vous

Je suis responsable de la collection de livres rares de BAC. En gros, je dois connaître le contenu de la collection (du moins en général, car je ne peux malheureusement pas me vanter d’avoir vu chacun des livres) et en faciliter l’accès. Par exemple, je peux répondre aux questions, veiller à ce que les descriptions soient adéquates, aider à trouver les documents à restaurer, travailler sur des expositions ou rédiger des textes comme celui-ci afin de promouvoir les trésors de BAC. La collection de livres rares possède une vaste gamme de documents fascinants allant des livres anciens reliés en cuir aux bandes dessinées. J’ai donc la chance d’explorer de nombreux aspects de l’histoire des livres et de l’édition. Je me trouve choyée de travailler avec du contenu aussi passionnant. Toute la collection est formidable, mais j’ai particulièrement aimé élargir mes connaissances sur les bandes dessinées au cours des dernières années. Pendant ma formation en bibliothéconomie à l’Université de la Colombie-Britannique, je parlais des bandes dessinées dans mes travaux dès que je le pouvais. Autant dire qu’ici, au milieu de cette immense collection, je suis comme un poisson dans l’eau.

Les Canadiens devraient-ils savoir autre chose à ce sujet selon vous?

La carte se trouve dans les Voyages, un livre publié en 1613 dans lequel l’explorateur décrit ses quatre voyages réalisés dans le nord-est de l’Amérique du Nord, entre 1604 et 1613. L’exemplaire de ce livre de BAC est un exemple exceptionnel de reliure historique. Jusqu’au milieu du XIXe siècle, les livres étaient habituellement vendus non reliés; le propriétaire devait trouver un relieur pouvant fabriquer une couverture pour assembler tous les éléments. C’est pour cette raison que plusieurs exemplaires d’un même livre ancien sont souvent très différents. En outre, la reliure de la plupart des livres anciens doit être réparée à un certain moment, et il n’est pas rare de trouver un livre antérieur à 1850 dont la reliure a été faite bien après la publication de l’ouvrage.

L’exemplaire du livre de Champlain (1613) conservé à BAC est particulièrement important parce que sa reliure semble contemporaine. Celle-ci n’a donc pas changé, et la couverture a à peu près le même âge que les pages du livre. Les conservateurs de BAC croient que la couverture de cuir est faite de peau de chevreuil, ce qui est plutôt inhabituel — les peaux de brebis, de veau ou de chèvre sont plus répandues. Des dessins ont été imprimés dans le cuir à l’aide d’outils métalliques un peu semblables à nos tampons en caoutchouc actuels. Cette sorte de décoration se nomme dorure à froid : il n’y a pas de couleur dans les impressions, et les motifs sont par conséquent assez difficiles à saisir. Toutefois, un examen attentif révèle une grande illustration d’une déesse romaine au centre de chaque plat de couverture : Justitia (la justice) sur le devant, et Fortuna (la chance) à l’arrière.

Gros plan de la couverture arrière d’un livre relié en cuir blanc taché. Le cuir est décoré de lignes et de motifs à peine visibles.

Couverture arrière de l’ouvrage Les voyages du sieur de Champlain […] (AMICUS 4700723), photographiée sous lumière tangentielle afin de révéler les dorures à froid. Au centre se trouve la déesse romaine Fortuna. Le détail le plus visible est une roue à rayons dans le coin supérieur gauche de la section centrale; c’est la fameuse « roue de la Fortune », un symbole qui paraît souvent dans les représentations de Fortuna.

Parlez-nous d’un élément connexe que vous aimeriez ajouter à l’exposition

Les écrits de Champlain comptent parmi les plus importants récits du XVIIe siècle sur la Nouvelle-France. Son dernier livre a été publié en 1632. La même année paraissait le premier numéro d’une autre source importante sur la Nouvelle-France : les Relations des jésuites, qui décrivent les expériences des missionnaires jésuites en Nouvelle-France. Elles ont été publiées presque annuellement jusqu’en 1673. Voyez-y une sorte de rapports annuels des prêtres chargés de convertir les Autochtones de la Nouvelle-France au catholicisme.

Une main tient deux livres verticalement sur fond gris-bleu. Celui de gauche a une couverture beige très simple; celui de droite a une couverture rouge et des dorures.

Première et deuxième éditions de la Relation de ce qui s’est passé en la mission des pères de la Compagnie de Jésus aux Hurons, pays de la Nouuelle France, és années 1648 & 1649 […], par Paul Ragueneau. Les deux éditions furent publiées à Paris en 1650. Le livre rouge orné de dorures est la première édition. (AMICUS 4845816) Le volume beige, plus sobre, est la deuxième. (AMICUS 10283024)

Entre 1632 et 1673, 41 Relations des jésuites ont été publiées. BAC en possède 35 dans sa collection de livres rares. Bon nombre des exemplaires de BAC ont des reliures d’époque, mais d’autres ont été refaites. La photo ci-dessus montre deux éditions des Relations publiées en 1650, la première à droite et la deuxième à gauche. La reliure en cuir de chèvre rouge de la première édition provient de la société britannique Riviere & Son et date du XIXsiècle. Cette reliure, comme celle en peau de chevreuil du livre de Champlain, équivaut à la couverture rigide moderne. Le cuir posé sur des cartons donne une couverture lourde et épaisse. Par contre, la deuxième édition est une reliure contemporaine en vélin lisse, sans cartons. Cette reliure souple est essentiellement la version du XVIIsiècle d’un livre de poche. Tout comme les livres de poche sont habituellement moins dispendieux que ceux à couverture rigide, les reliures souples constituaient une option plus modique pour les anciens acheteurs de livres. La personne qui a fait relier ce livre n’avait peut-être pas les moyens de se payer des cartons, et encore moins des décorations élaborées comme celles du livre de Champlain, qui auraient elles aussi augmenté la valeur de la reliure.

Comme on le voit, un vieux livre n’est pas seulement intéressant à cause de son contenu! On néglige parfois la valeur des livres en tant qu’objets historiques, peut-être parce que leur apparence et leur utilisation – ouvrir le livre, lire les mots, tourner la page, puis répéter – n’ont pas tellement changé depuis 2 000 ans. Il est donc facile d’oublier que les vieux livres sont des artefacts, et que les façons de les produire et de les consommer ont évolué avec le temps. Les caractéristiques physiques des livres nous en apprennent beaucoup sur l’histoire d’un moyen de communication qui joue encore un grand rôle dans nos vies quotidiennes.

Biographie

Meaghan Scanlon possède une maîtrise bidisciplinaire en archivistique et en bibliothéconomie et sciences de l’information (Université de la Colombie-Britannique, 2010). Depuis janvier 2010, elle est bibliothécaire des collections spéciales à BAC. Ses recherches portent notamment sur l’histoire de la bibliothéconomie et des bandes dessinées canadiennes, surtout dans les bibliothèques personnelles.

Ressources connexes

 

Une réflexion au sujet de « Conservatrice invitée : Meaghan Scanlon »

  1. Champlain quoiqu’on en dise reste malheureusement un personnage meconnu au Quebec et aupres notamment des jeunes generations. Ce sont les americains Morrison au debut des annees 70 et Fisher (traduit en francais en 2012 de memoire) qui ont retabli la situation et fait comprendre mieux que tous les historiens francophones quebecois la grandeur du personnage. Ses cartes ont ete uniques; il a su avant toutle monde qu’il y avait des grands lacs au milieu du continent. Pourquoi n’a-t-on pas fait de ce personnage a la fois cartographe, ecrivain, administrateurbde la colonie,:guerrier quand il fallait, visionnaire pour avoir vu avant tous les autres que l’autoroute pour le commerce des fourrures passait par la riviere des outaouais plutot que par le fleuve saint-laurent en amont de Montreal. Doc un personnages fantastique que nos historiens « nationaleux » n’ont pas reconnu etn’ont pas etudie comme nos voisins americains. Honte a eux et j’espere qu’un jour il aura droit a une juste reconnaissance de tous.les quebecoisbet de tous les canadiens.Je remercie le gouvernnement federal d’avoir toujours reconnu malgre la tiedeur du Quebec l’apport de ce personnage grand chretien pour notre pays. A Ottawa son monument est sur le site le plus envie de la capitale entre la riviere des Outaouais et le parlement. Ottawa a recemnent produit une carte illustrant tous ses voyages des cotes du Massachussets aux grands lacs et voila une autre exposition a l’occasion du 150 ieme. Bravo et merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s