Les lettres d’un politicien passionné : la correspondance de Wilfrid Laurier à Bibliothèque et Archives Canada

Par Théo Martin

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) détient la riche correspondance de Wilfrid Laurier, septième premier ministre du Canada et premier Canadien français à accéder au poste. Wilfrid Laurier (1841-1919), né à Saint-Lin, au Québec, connaîtra une carrière exceptionnelle de journaliste, d’avocat, de politicien et bien sûr de premier ministre.

Photographie en noir et blanc montrant un homme âgé regardant au loin.

sir Wilfrid Laurier, v. 1906, photographe inconnu (MIKAN 3623433)

BAC a dans sa collection une quantité considérable de ressources documentaires au sein même du fonds Laurier (MG 26 G, R10811). La grande majorité de ces documents ont trait à sa vie politique, mais une certaine quantité révèle le côté privé d’un Canadien français de son époque.

On y retrouve une riche correspondance (aussi en version microfilm), dont la grande majorité porte sur la période où il est député, premier ministre, puis chef de l’opposition entre 1880 et 1919. Cette correspondance est d’autant plus importante qu’elle témoigne des grands bouleversements qui vont marquer le Canada à l’époque : la poursuite de la Confédération canadienne, le procès de Louis Riel, l’installation du chemin de fer transcanadien, la création des provinces de l’Ouest canadien, la place du Canada dans l’Empire britannique, la guerre des Boers et la Première Guerre mondiale. On y retrouve aussi de la correspondance qui traite de tous les grands et petits aspects de la politique canadienne.

Sur le plan privé, le fonds Laurier conserve une correspondance tout aussi riche et diversifiée. On y retrouve une grande collection de lettres concernant des personnalités politiques nationales et internationales (W.L. Mackenzie King, Charles Tupper, lady Aberdeen), des personnalités culturelles et médiatiques, ainsi que de nombreux commettants et connaissances. On y retrouve aussi une correspondance privée relativement à sa famille ainsi que des lettres à sa femme Zoé.

e008316164-v8

Lettre à Zoé, 26 décembre 1867 (MIKAN 3797648)

Il faut souligner le trésor épistolaire que représente la correspondance unique datant de 1863 à 1890 entre un jeune Wilfrid Laurier et sa future épouse Zoé (née Lafontaine). Cette correspondance en révèle beaucoup plus sur la vie et la personnalité de cet homme de lettres et politicien exceptionnel que fut Wilfrid Laurier.

Ressources connexes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s