Appréciation des mots : des œuvres gagnantes des Prix littéraires du gouverneur général font partie de la collection de BAC

Par Sara Viinalass-Smith

Les Prix littéraires du gouverneur général font partie des prix littéraires du Canada les plus prestigieux. La longue histoire de ceux-ci peut jeter de la lumière sur l’évolution de la publication, de l’écriture et des goûts des lecteurs canadiens au cours des huit dernières décennies. Les Prix, qui ont vu le jour en 1937, ont été créés par l’association des auteurs canadiens et soutenus par le prolifique auteur et gouverneur général John Buchan, premier baron de Tweedsmuir. Ils ont 80 ans cette année. Les Prix récompensaient au début les œuvres de fiction et non fictives. Au fil des ans, ils se sont mis à récompenser aussi la poésie, la traduction, les pièces de théâtre et la littérature pour enfants, en français et en anglais.

Depuis 1969, Bibliothèque et Archives Canada (BAC) monte une collection d’archives littéraires qui comprend les documents en anglais et en français de nombreux gagnants des Prix, comme Robertson Davies, Marie-Claire Blais, Dionne Brand, Gabrielle Roy et Carol Shields. En examinant ces documents, vous pouvez, par exemple, retracer le chemin parcouru par un roman primé de l’idée originale de l’auteur, élaborée dans des notes et des ébauches, en passant par les épreuves en placard considérablement remaniées et l’image proposée pour la page couverture, pour en arriver à l’étude de coupures de presse et même à l’invitation de l’auteur à la cérémonie de remise des Prix du gouverneur general.

Photographie en noir et blanc jaunie d’un officier en uniforme.

Thomas Findley, source d’inspiration pour Guerres de Timothy Findley (MIKAN 4933177)

La longue route qu’une œuvre peut emprunter de l’idée à la publication est bien illustrée par Guerres, de Timothy Findley’s . En 1977, il a gagné le Prix du gouverneur général remis pour les œuvres de fiction grâce à ce roman. Il y raconte l’histoire d’un jeune soldat canadien qui s’enrôle pour la Première Guerre mondiale. Le protagoniste du roman est inspiré en partie par l’oncle de M. Findley, Thomas Irving Findley. Les archives Findley contiennent un album familial des lettres qu’a écrites Thomas Irving Findley à ses parents au Canada lorsqu’il était au front. L’album comprend aussi une des quelques photos connues de l’oncle de Timothy Findley, portant l’uniforme. Timothy Findley s’est servi de ces documents pour créer les personnages de Guerres. À partir des lettres, vous pouvez reconstituer la manière dont Thomas Findley a utilisé les pensées, les sentiments et les actions de son oncle pour créer le personnage de Robert Ross et son expérience fictive à la guerre. La recherche, les notes, les plans et les ébauches de Timothy Findley montrent l’évolution du texte, et une maquette de la page couverture finale permet de savoir à quoi ressemblait le livre présenté aux premiers lecteurs. Des critiques faites l’année de la publication révèlent l’accueil initial du livre par le milieu. Enfin, des textes que Timothy Findley a écrits pour les adaptations radiophonique et cinématographique de Guerres témoignent de l’énorme succès du roman et montrent comment il a transposé sa prose exceptionnelle dans différents genres.

Pour souligner cet anniversaire important des Prix, le Conseil des arts du Canada, lequel gère les Prix, accueille à Ottawa une exposition intitulée Personnages – Lieux – Objets : Parcourir les livres GG. L’exposition célèbre les plus de 700 titres primés dans l’histoire des Prix, les personnes qui ont écrit les œuvres et les lieux où elles sont lues. Les archives tirées de la collection d’archives littéraires de BAC constituent une partie de l’exposition. Ces archives comprennent la photographie de Thomas Irving Findley, la première page du manuscrit de Ces enfants de ma vie (1977) de Gabrielle Roy ainsi que des notes et un manuscrit du livre pour enfant Pien (1996) de Michel Noël. L’exposition se termine le 24 février.

Ressources connexes


Sara Viinalass-Smith est archiviste en littérature (langue anglaise) à la Direction générale des archives privées de Bibliothèque et Archives Canada.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s