Quel est le poids de votre collection?

Par Lisa Hennessey

Ce n’est pas une question que les archives et les bibliothèques se posent souvent, mais Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a dû le faire en 2009, lorsque l’institution se préparait à déménager sa collection de pellicule de nitrate.

À première vue, la solution la plus simple était de placer chacune des boîtes sur une balance. Toutefois, BAC devait calculer le poids des pellicules de nitrate, mais pas celui des contenants, des enveloppes, des boîtes de film ou des albums. Comment déterminer le poids d’une collection sans la peser? Tout un défi!

La collection de pellicule de nitrate de BAC comprend 5 575 bobines de film, dont les plus anciennes datent de 1912, et près de 600 000 négatifs. Depuis le début des années 1970, elle était conservée à la base aérienne Rockcliffe d’Ottawa, en Ontario, dans un édifice construit durant les années 1940 pour entreposer les photos aériennes du ministère de la Défense nationale. À la fin des années 1990 germa l’idée de construire un nouvel édifice afin de remplacer l’ancien entrepôt vieillissant. La construction du Centre de préservation de pellicule de nitrate s’est terminée en 2011.

Photographie couleur de l’entrée d’un édifice gris, avec une rangée de fleurs jaunes à l’avant-plan.

Le Centre de préservation de pellicule de nitrate

À l’instar de nombreux matériaux se trouvant dans les archives et les bibliothèques, la pellicule de nitrate est inflammable. Elle a cependant la particularité, lorsqu’elle se détériore ou est mal entreposée, de s’enflammer spontanément à des températures aussi basses que 49 °C. À proximité d’une flamme nue, le nitrate prend feu facilement et se consume rapidement en dégageant des gaz toxiques. Pour couronner le tout, un incendie de nitrate ne peut s’éteindre avec de l’eau ou de la mousse, car la pellicule, en brûlant, libère de l’oxygène qui alimente le feu. Par conséquent, un tel incendie s’éteint seulement lorsque toute la pellicule a brûlé. On comprendra aisément que des documents de cette nature doivent être entreposés en toute sécurité pour protéger les autres collections.

Photo couleur montrant une pellicule de nitrate détériorée. Il ne reste plus que des miettes brunes ou jaunes.

Les conséquences de l’entreposage inadéquat d’une pellicule de nitrate

La compartimentation d’une collection de ce type ralentit la propagation des flammes et diminue l’ampleur des pertes causées par le feu. Une chambre forte à aire ouverte expose la collection à une perte totale, mais de multiples chambres fortes ignifuges diminuent ce risque.

Pour dresser le plan des chambres fortes du Centre, BAC a suivi la norme sur l’entreposage et la manipulation des pellicules de nitrate (NFPA 40; en anglais seulement) de l’Association américaine de protection contre les incendies. Selon la section 6.5.5.1, les chambres fortes employées pour un entreposage de longue durée doivent comprendre des étagères horizontales séparées par des montants verticaux laissant de la place pour deux contenants au maximum. Ceux-ci ne peuvent contenir plus de 305 mètres (1 000 pieds) de pellicules. Pour respecter la première partie de cette norme, le Centre est équipé de « cubes » à l’épreuve du feu plutôt que d’étagères à aire ouverte.

Un corridor, dans un édifice, avec des étagères blanches de chaque côté.

L’intérieur d’une chambre forte au Centre de préservation de pellicule de nitrate

Il était plus compliqué de suivre la deuxième partie de la norme. Les collections sont généralement classées par sujet, par auteur ou par source. BAC devait cependant organiser sa collection de pellicule de nitrate en fonction de leur poids.

Ne manquez pas la suite dans notre prochain billet!


Lisa Hennessey est coordonnatrice de projet à la Direction générale de la préservation de Bibliothèque et Archives Canada.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s