Du très bon temps : une lettre de l’honorable George Brown

Le long processus ayant mené à la formation de la Confédération canadienne a surtout progressé grâce à des débats et des conférences; à toute une série de négociations délicates, de délibérations et de compromis. Le dur labeur des hommes politiques a été récompensé après la Conférence de Charlottetown de 1864. À l’issue de cette rencontre, les délégués ont conclu un accord général et se sont entendus pour régler les derniers détails à l’occasion d’une autre conférence prévue un mois plus tard, à Québec.

Mais la Conférence de Charlottetown, ce n’est pas seulement les longues heures de travail acharné.

L’honorable George Brown, journaliste et ancien député de l’Assemblée législative de la province du Canada, est un des délégués les plus connus à la Conférence. Il a commencé à participer activement aux négociations dès qu’il s’est rallié à l’idée d’une Confédération canadienne. Dans des lettres écrites à son épouse, Anne, Brown décrit sa participation aux conseils, aux conférences et aux débats liés à la Confédération. Parfois, comme c’est le cas de la Conférence de Charlottetown, les lettres de Brown sont les seuls documents décrivant les délibérations, car aucun compte rendu officiel n’a été rédigé à Charlottetown.

Photo noir et blanc de George Brown assis près d’un bureau, un document à la main.

George Brown, vers 1880 (MIKAN 3213216)

Dans une lettre écrite le 13 septembre 1864, Brown décrit son voyage à Charlottetown à bord du Queen Victoria : « C’est très plaisant… il fait beau, il y a un grand taud sous lequel on peut s’étendre, des anecdotes aussi passionnantes que variées, un cuisinier irréprochable, beaucoup de livres, des jeux d’échecs et de backgammon, etc. » [traduction]

Dans la même lettre, Brown décrit ainsi le repas que les hôtes ont offert aux délégués : « un grand déjeuner à la fourchette : des huîtres, du homard, du champagne et d’autres délices de l’île ». [traduction]

Reproduction d’une lettre personnelle dans laquelle Brown décrit ses journées, y compris le contenu des conférences et les activités sociales.

Lettre de George Brown à son épouse Anne, le 13 septembre 1864 (MIKAN 104699 ou Héritage)

Les descriptions des jeux et du plaisir qu’ont les délégués montrent que l’aspect social occupe une place de choix à la conférence. Les liens qui se créent sont aussi importants que les rencontres officielles.

Photo noir et blanc démontrant les délégués devant l’édifice parlementaire de Charlottetown.

Conférence de Charlottetown (Île du Prince Édouard). Des délégués des assemblées législatives du Canada, du Nouveau Brunswick, de la Nouvelle Écosse et de l’Île du Prince Édouard envisagent l’union des colonies de l’Amérique du Nord britannique. (MIKAN 3192471)

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) possède de nombreux documents de George Brown dans sa collection, notamment des lettres sur les conférences de Charlottetown et de Québec, qui comptent parmi les pièces les plus intéressantes de la collection concernant l’expérience vécue par les délégués et les étapes qui mènent à la Confédération.

À titre d’exemple, les lettres de Brown sont les seules sources connues sur les plaidoyers pour la Confédération qui ont été prononcés par sir John A. Macdonald et sir George‑Étienne Cartier.

Le 150e anniversaire de la Confédération canadienne est à nos portes, et les lettres de Brown font partie des nombreuses collections de BAC fournissant des renseignements importants sur la formation de notre nation. Ces lettres ont été numérisées et peuvent maintenant être consultées en ligne sur le site Web Héritage. Une lecture à ne pas manquer!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s