Une découverte en or!

Par Roddy McFall

« En août 1896, la découverte du Klondike ébranle le monde entier. » C’est ce qu’écrit William Ogilvie dans ses mémoires Early Days on the Yukon & the Story of its Gold Finds [Les premiers jours sur le Yukon et le récit de la découverte de l’or]. Avant de devenir le deuxième commissaire du territoire du Yukon en 1898, Ogilvie était un éminent arpenteur des terres fédérales dans l’Ouest canadien et le Nord. En 1895, il est chargé d’arpenter tous les lotissements urbains, concessions minières et gisements minéraux du Yukon. Il avait déjà arpenté le fleuve Yukon en 1887-1888 et calculé l’emplacement approximatif du 141e méridien ouest, soit la frontière actuelle entre l’Alaska et les territoires du Canada.

En 2015, la Direction de l’arpenteur général de Ressources naturelles Canada (RNCan) se renseigne auprès de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) sur le transfert possible de quelque 80 000 documents de la collection des Archives d’arpentage des terres du Canada – un total de 1,5 km d’archives. Au début 2017, BAC termine le transfert de cette acquisition importante à ses fonds permanents.

La collection comprend les levés textuels officiels ainsi que les documents connexes portant sur les terres du Canada (réserves des Premières Nations, terres des parcs nationaux, terres de la Couronne et terres territoriales) depuis 1769. Elle inclut les cartes originales, les fichiers d’arpentage, les plans d’arpentage et les carnets d’observation créés par Ogilvie durant la ruée vers l’or du Klondike, dans lesquels est documentée la découverte de dépôts aurifères dans les ruisseaux Bonanza et Eldorado, deux affluents de la rivière Klondike.

Les 80 000 documents ont été traités, décrits, classés et diffusés publiquement au moyen d’instruments de recherche en ligne et d’expositions, ainsi que dans la base de données en ligne de RNCan. Cette acquisition vient compléter la collection de BAC en la matière, qui contenait déjà 1 034 plans d’arpentage officiels de réserves indiennes et de terres de pensionnats indiens du Canada lui ayant été transférés en 1959 par la Division des services juridiques du ministère de l’époque. BAC est à numériser ces quelque 1 000 plans d’arpentage officiels, prouvant de nouveau son engagement à rendre les documents historiques disponibles en ligne.

La collection des Archives d’arpentage des terres du Canada relate d’innombrables récits, et parmi les plus intéressants, l’on note la cartographie des concessions découvertes durant la ruée vers l’or du Klondike et le rôle qu’y ont joué certains Autochtones.

Le Plan des concessions d’exploitation de gisements d’or sur une partie du ruisseau Bonanza situé dans le district minier du Klondike, au Yukon, qui figure ci-dessous a été tracé dans les carnets d’arpentage d’Ogilvie. Il documente les concessions découvertes par Jim (Kèsh) Mason, de la Première Nation de Tagish Khwáan (aussi connu comme « Skookum » Jim, mot qui qui signifie « fort », et désigné par le nom « Tagish Jim » sur le plan), son beau-frère américain George Carmack et sa sœur Shaaw Tláa (aussi connue sous le nom de Kate Carmack). Le trio a découvert la première pépite d’or dans le ruisseau Bonanza, un événement qui a déclenché la ruée vers l’or du Klondike. Ce plan d’arpentage et le carnet qui l’accompagne montrent l’importance du rôle qu’ont joué Ogilvie, le couple Carmack ainsi que Mason dans la ruée vers l’or. Ces documents sont d’autant plus remarquables qu’à l’époque, les autorités minières acceptaient rarement les concessions découvertes par des prospecteurs autochtones.

Un plan détaillé montrant trois sections du ruisseau Bonanza avec le nom des concessions données.

Plan des concessions d’exploitation de gisements d’or sur une partie du ruisseau Bonanza dans le district minier du Klondike du territoire du Yukon, Bibliothèque et Archives Canada, R214, vol. 2089 (8284 YT CLSR), e011202237

Grâce à ses documents, Ogilvie a fait de prospecteurs autochtones comme « Skookum » Jim Mason des figures centrales de l’histoire. Mason occupe une place importante dans les mémoires d’Ogilvie; le chapitre Discovery of the Klondike [Découverte du Klondike] comprend d’ailleurs une section qui lui est entièrement consacrée. Mason est décrit comme étant un vieil ami d’Ogilvie; il utilise même le surnom « Tagish Jim » dans ses plans d’arpentage et ses carnets d’observation. Ogilvie raconte qu’il embauchait Jim pour diverses tâches et qu’il le trouvait toujours fiable, honnête et compétent, peu importe le travail qu’il lui confiait. Après avoir travaillé avec lui sur la concession du ruisseau Bonanza, il avoue que cette expérience était venue confirmer la haute opinion qu’il avait de Jim.

Photo noir et blanc d’un homme ayant une main placée sur la hanche tandis que l’autre tient une pioche de prospecteur. Il regarde droit vers l’appareil photo. Derrière lui se trouve une brouette remplie de pierraille.

« Skookum » Jim Mason, pionnier du Yukon. Source : Canada. Ministère de l’Intérieur/Bibliothèque et Archives Canada, a044683

Ces archives méconnues aident à documenter certains aspects de l’histoire et de la culture autochtones du Canada, comme la répartition géographique des groupes linguistiques, les droits issus de traités, l’emplacement de pensionnats indiens et de réserves indiennes ainsi que l’utilisation et l’occupation des terres autochtones. Ces documents nous permettent de retracer l’histoire et l’évolution des réserves indiennes, des parcs nationaux, des bases militaires, des chemins de fer, du commerce des fourrures et du développement de l’Arctique et de remonter à la source d’événements marquants, comme cette description stupéfiante que fait Ogilvie de la ruée vers l’or du Klondike.

Deux pages manuscrites provenant du carnet d’un arpenteur des terres fédérales qui décrivent les petits détails journaliers des moyens de transport, de l’emplacement de la nourriture, etc.

Carnet de l’arpenteur William Ogilvie, Bibliothèque et Archives Canada, carnet d’arpentage n° FB6192 CLSR YT, R214, vol. 4044, MIKAN 5012291. Base de données de RNCan: FB6192CLSRYT.PDF


Roddy McFall est archiviste principal à la Section des finances, de l’industrie, du droit, de l’environnement et des sciences de la Division des archives gouvernementales de Bibliothèque et Archives Canada.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.