La Central Technical School de Toronto : un siècle d’apprentissages

La Central Technical School (en anglais seulement) de Toronto, située près de l’intersection des rues Harbord et Lippincott à Toronto, célèbre un anniversaire mémorable cet automne. L’école, qui a officiellement ouvert ses portes le 31 août 1915, est un point d’intérêt local et national important depuis le premier jour. Le bâtiment a été louangé dans le Construction Magazine, édition d’octobre 1915 (en anglais seulement) comme étant un monument remarquable et durable, à la hauteur de la détermination et de l’enthousiasme de la minorité de gens qui ont pris conscience de l’importance et du brillant avenir de la formation technique. Le coût estimé de 1,5 million de dollars a été assumé par la Ville de Toronto.

Photo en noir et blanc montrant un grand bâtiment photographié de côté.

Façade de la Central Technical School de Toronto, photo prise par John Boyd le 23 octobre 1915 (MIKAN 3327188)

L’école, qui a déjà été considérée comme la plus grande en son genre dans l’Empire britannique, est conçue dans un style architectural néo-gothique. Ce style a inspiré la construction de nombreuses écoles canadiennes au début du 20e siècle.

Bien que la construction ait été entièrement financée par l’administration municipale, en 1913, le premier ministre, sir Robert Borden, a constaté qu’il avait tout intérêt à jeter la première pierre. L’importante société d’architectes de Montréal Ross & Macfarlane, rebaptisée Ross & MacDonald (en anglais seulement) a remporté le concours de design pour la construction de l’école (la société est notamment reconnue pour la conception du Maple Leaf Gardens de Toronto).

Parmi les artistes de renom y ayant enseigné, mentionnons les artistes du Groupe des Sept Lawren Harris et Arthur Lismer. L’école a également accueilli d’autres artistes, dont certains faisaient partie de l’Académie royale des arts du Canada, notamment :

Des artistes ayant plus tard acquis une renommée nationale y ont également étudié et enseigné, y compris ceux-ci :

Comme Rebecca Sisler l’a énoncé dans son livre, Art for Enlightenment: a History of Art in Toronto Schools, les artistes qui ont fréquenté cette école faisaient partie de la cohorte des diplômés du département qui se sont distingués à Toronto et étaient promis à un brillant avenir de renommée nationale dans toutes les disciplines artistiques. Bibliothèque et Archives Canada possède de nombreuses collections archivistiques privées de ces artistes. L’école compte également parmi ses anciens étudiants l’homme d’affaires haut en couleur Edwin « Honest Ed » Mirvish (en anglais seulement) ainsi que le célèbre physicien Leon Katz.

Photo en noir et blanc montrant l’entrée d’un bâtiment. Deux véhicules sont garés en avant et quelques personnes se tiennent à l’entrée.

Central Technical School, 23 mars 1921 (MIKAN 3655954)

Photo en noir et blanc montrant des étudiants dans une salle de classe d’une école technique et un enseignant travaillant avec un étudiant.

W. Bardsley enseigne à Anthony Hryniewiecki à la Central Technical School en préparation à des travaux futurs sur la propulsion par réaction; avril 1945 (MIKAN 4295799)

L’école, dont la candidature a été soumise aux fins de désignation patrimoniale par la Ville de Toronto en 2014 (en anglais seulement), se distingue par ses nombreuses caractéristiques d’inspiration médiévale. Il s’agit d’un bâtiment de trois étages de forme rectangulaire allongée, fait de murs de pierre dont la façade est accentuée d’une combinaison de calcaire rose et gris, et agrémentée de pierres et de terre-cuite. La façade ouest présente une tour carrée ornée de contreforts, de balustrades, des pierres ornementales et d’étroites fenêtres en lancette. L’entrée principale est tout aussi spectaculaire—une arcade en pierres soutenue par des contreforts dans lesquels sont sculptés des marmousets symbolisant l’industrie et la science, et une série de trois portes avec panneaux de chêne, surmontées de crêtes en pierre où figurent les armoiries de la Ville de Toronto. Le Toronto School District a documenté la construction de l’école (en anglais seulement).

Le bâtiment est l’expression par excellence de l’importance qu’accorde la communauté canadienne à l’enseignement au début du 20e siècle et la conception du bâtiment revient en partie à Alexander Charles Mckay, directeur du Toronto Board of Education de 1911 à 1926. M. McKay désirait une école canadienne qui soutiendrait la formation de travailleurs qualifiés dans divers secteurs techniques, mais il croyait également qu’un bâtiment attrayant était propice à l’apprentissage. Ainsi, avant la construction de l’école, il a entrepris une tournée des écoles polytechniques européennes afin de repérer celles dont l’architecture valait le coup d’œil. Un siècle plus tard, l’imposante Central Technical School continue de mériter ses lettres de noblesse; c’est un endroit majestueux, inspirant et tout aussi magnifique malgré les années, qui dégage maintenant une aura de tradition et d’excellence inspirées du vieux continent.

Nous souhaitons un heureux anniversaire à la Central Technical School!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s