Dora de Pédery Hunt

Dora de Pédery‑Hunt a dit que les médailles étaient son moyen d’expression favori. « Ce sont comme des petits poèmes. » Même ceux qui ne connaissent pas Dora de Pédery‑Hunt possèdent probablement, ou ont déjà possédé, une de ses œuvres.

Photo noir et blanc d’une femme observant attentivement le modèle en céramique d’une médaille qu’elle tient dans ses mains.

Portrait de Dora de Pédery Hunt fabriquant une médaille (MIKAN 2267060)

Dora de Pédery‑Hunt (1913‑2008) est une sculpteure et médailliste d’origine hongroise. Elle obtient sa maîtrise en sculpture à l’Académie royale des arts appliqués de Budapest, en 1943, puis elle se rend au Canada en passasctunt par l’Allemagne en 1948. En Hongrie, elle étudie le moulage du bronze et du plâtre, ainsi que la sculpture de la pierre et du bois. À son arrivée au Canada, cependant, la nécessité de trouver un emploi stable pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille devient prioritaire. Dora met donc sa carrière artistique en veilleuse et devient ménagère. Plus tard, le répondant canadien de Dora en matière d’immigration, le major Thomas S. Chutter, lui présente Frances Loring et Florence Wyle, qui sont souvent considérées comme les premières sculpteures canadiennes. Loring et Wyle remarquent le talent de Dora et lui trouvent un poste d’enseignante en sculpture. Maintenant en mesure de consacrer l’essentiel de son temps aux arts, Dora de Pédery‑Hunt s’épanouit.

Photographie d’une médaille en bronze ornée du profil d’une femme et portant l’inscription « Celia Franca » en bas à gauche.

Médaille ornée du profil de Celia Franca (MIKAN 3704296)

Dans les années 1950, Dora reçoit plusieurs commandes des secteurs privé et public. Une de ses œuvres présentée à l’Exposition nationale canadienne impressionne Alan Jarvis, directeur du Musée des beaux‑arts du Canada. Grâce à l’appui de ce dernier, Dora obtient une bourse du Conseil des arts du Canada qui lui permet d’aller étudier en Europe pendant six mois pour peaufiner son talent. De retour au Canada, Dora exploite l’expérience acquise à l’étranger pour se lancer dans des projets de plus grande envergure, créant notamment des œuvres d’art religieux comme des tabernacles ornés et des stations du Chemin de croix. Elle continue néanmoins de créer de petites œuvres, y compris de nombreux prix, pièces commémoratives et médailles à effigie.

Photographie en couleur montrant une pièce de monnaie avec l’image de John A. Macdonald et un portrait d’une reine dans l’arrière-plan.

Pièce de monnaie pour commémorer le 100e anniversaire de la confédération canadienne : 1867-1967 (MIKAN 3637375)
© La Compagnie Trust Royal. Reproduit avec la permission de la Compagnie Trust Royal.

Après avoir enseigné dans un petit collège professionnel, Dora devient membre du corps enseignant à l’Ontario College of Art. Au cours de sa prolifique carrière, elle reçoit plusieurs prix et distinctions nationaux et internationaux, dont l’Ordre du Canada.

Photo d’une médaille en bronze représentant une image stylisée d’une personne assise, avec le mot « Canada » inscrit en haut, le long du bord de la pièce, et la mention « expo67 » en bas à droite.

Médaille commémorative d’Expo 67 à Montréal (MIKAN 2834429).

Alors quelle est cette œuvre d’art de Dora de Pédery‑Hunt que vous avez probablement en votre possession? Il s’agit du profil de la reine Elizabeth II que l’on retrouve sur les pièces de monnaie canadiennes de la fin du XXe siècle.

Photo du côté face de la pièce canadienne de 25 sous représentant le profil de la reine Elizabeth II.

Profil de la reine Elizabeth II sur une pièce de monnaie canadienne de 25 sous

Découvrez le fonds Dora de Pédery-Hunt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s