Les surnoms et les « noms dits » des ancêtres canadiens-français

En France, on utilisait des surnoms pour distinguer les noms de familles similaires se trouvant dans une même région géographique. Cette coutume s’est perpétuée en Nouvelle-France lorsque les immigrants venus de France s’y sont établis. Certains d’entre eux, pour la plupart des soldats, possédaient déjà un surnom c’est-à-dire un « nom dit », tandis que d’autres l’ont reçu après leur établissement.

Comment était créé un « nom dit »?

Un « nom dit » était créé en prenant le nom de famille d’une personne, en y ajoutant un surnom évoquant une caractéristique précise sur l’individu et en reliant le tout par le mot « dit », par exemple, Miville dit Deschênes.

Ces surnoms pouvaient évoquer :

  • des caractéristiques physiques (Le Fort, Le Roux);
  • des caractéristiques morales (Le Bon, Le Sage);
  • des métiers (Le Boucher);
  • un lieu d’origine incluant un pays, une province, une ville, un village (le Picard, Le Normand);
  • un lieu de résidence (Du Val, Du Puis);
  • le prénom d’un ancêtre (Deblois dit Grégoire, Fasche dit Robert);
  • des actions (Ladébauche, Ladéroute).

Jusque vers les années 1850, le nom de famille et le « nom dit » pouvaient être utilisés dans les actes. Par la suite, seul un des deux y était utilisé.

Vous trouverez des listes de concordance de surnoms dans les publications et les sites Web suivants :

  • Dictionnaire généalogique des familles canadiennes depuis la fondation de la colonie jusqu’à nos jours (OCLC84696383) par Cyprien Tanguay, volume 7 (aussi disponible en ligne sur le site Web de Bibliothèque et Archives nationales du Québec);
  • Dictionnaire des familles du Québec, (OCLC84696383) par René Jetté;
  • Répertoire des noms de famille du Québec, des origines à 1825 par René Jetté et Micheline Lécuyer (OCLC22277750).

Autres sites Web pertinents en lien avec ce sujet :

Faire une recherche personnelle dans AMICUS

Faites vos propres recherches de « noms dits » dans AURORA selon les titres et les sujets, en utilisant des termes tels que « nom », « surnom » et « France ».

Résumé des commentaires reçus en anglais entre le 1er janvier 2014 et le 31 mars 2014

5 réflexions au sujet de « Les surnoms et les « noms dits » des ancêtres canadiens-français »

  1. Environ 1901 il y a eu une loi disant d’utilisé un seule nom malheureusement je ne retrouve
    pas ce renseignement.

  2. Ma mère était aurore poirier dit desloges. Dans les années 1930 on l’appellait la Desloges jusqu’à ce qu’elle soit résidente de l’ontario et pris le nom de aurore poirier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.