Services de référence au-delà des frontières

Par Virtue Tran

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a une clientèle diversifiée aux besoins variés. Aux Services de référence, nous recevons de nombreuses demandes d’un peu partout dans le monde. Même si les services offerts à la communauté internationale ressemblent beaucoup à ceux que reçoivent les demandeurs canadiens, nos réponses doivent tenir compte des problèmes associés à l’accès à notre collection au-delà des frontières. Le présent blogue offre un aperçu de nos clients internationaux, des questions intéressantes que nous avons reçues et des techniques utilisées par nos spécialistes pour aider cette communauté d’usagers à consulter notre collection.

Nos clients

Nous avons des clients dans le monde entier! Entre 2018 et 2020, des demandes nous sont parvenues de nombreux pays et régions :

  • Afrique : Côte d’Ivoire, Djibouti, Maroc, Tunisie
  • Amériques : Brésil, États-Unis, Martinique, Trinité-et-Tobago
  • Asie : Inde, Japon, Taïwan
  • Europe : Allemagne, Belgique, France, Irlande, Italie, Portugal, Royaume-Uni, Russie, Suisse
  • Moyen-Orient : Émirats arabes unis, Israël
  • Océanie : Australie

Cette liste n’est qu’un petit échantillon des demandes que nous recevons de l’étranger. Nombre de demandeurs sont des professeurs et des étudiants réalisant des recherches sur un sujet canadien précis, ou sur un sujet comprenant un volet canadien (p. ex. des groupes ethniques ayant immigré au Canada, des politiques gouvernementales ou la culture canadienne). Les étudiants en science de l’information qui s’intéressent à BAC en tant qu’institution, ou à l’état de la bibliothéconomie et des archives au Canada, occupent une place particulière dans cette clientèle.

Bien entendu, il y a aussi des archivistes, des bibliothécaires et des généalogistes. Ces clients sont des spécialistes de l’information; ils possèdent habituellement des outils leur permettant d’effectuer des recherches très approfondies. Leurs questions portent donc surtout sur des recherches pour leurs propres clients ou pour des travaux personnels.

Récemment, par exemple, nous avons reçu des messages de la Bibliothèque du patrimoine naturel écossais et du Direção-Geral do Livro, dos Arquivos e das Bibliotecas (le ministère portugais des livres, des archives et des bibliothèques). Enfin, les demandes provenant du public peuvent être extrêmement variées. Elles sont souvent posées par curiosité, ou dans le cadre d’un passe-temps ou d’une recherche généalogique.

Voici trois exemples de sujets qui ont suscité l’intérêt de nos clients étrangers.

De la Martinique : Employés de maison de la Guadeloupe en 1910-1911

Un client a demandé de l’information sur le service d’immigration du Canada en 1910-1911, ainsi que les biographies de divers fonctionnaires de l’immigration ayant travaillé sur le dossier des employés de maison de la Guadeloupe. Ces renseignements se trouvent surtout dans des livres portant sur l’histoire des lois en matière d’immigration et sur les politiques canadiennes. À l’époque, c’est le ministère de l’Intérieur qui était responsable de l’immigration. Puisque l’immigration des Noirs n’était pas recommandée (tout comme celle d’autres groupes ethniques d’ailleurs), les agents d’immigration trouvaient des motifs pour les déporter en vertu de l’Acte d’immigration de 1910.

Sources supplémentaires :

Base de données de BAC : Immigrants pour le Canada, porteurs et domestiques, 1899-1949

Calliste, A. (1991). « Canada’s immigration policy and domestics from the Caribbean: The second domestic scheme ». Dans S. Brickey et E. Comack (directeurs de publication), The social basis of law: Critical readings in the sociology of law (2e édition, p. 95-121). Halifax : Garamond Press.   OCLC 24743137   Ce chapitre cite plusieurs sources d’archives disponibles à BAC.

Kelley, N. et J. T. Michael, 2010. The Making of the Mosaic: A History of Canadian Immigration Policy. 2e édition. Toronto : Presses de l’Université de Toronto. OCLC 531018353

Le chapitre 4 de ce livre porte sur l’industrialisation, l’immigration et les fondements de la politique d’immigration de 1896 à 1914. Les auteurs abordent la discrimination contre les immigrants asiatiques qui est pratiquée en vertu de l’admission sélective. Le traitement discriminatoire des immigrants noirs y est aussi discuté, mais dans une moindre mesure.

Macklin, A. (1992). Foreign domestic worker: Surrogate housewife or mail order servant. Revue de droit de McGill, 37(3), p. 681-760.  ISSN : 0024-9041 – OCLC 768130032

Yarhi, E. (2016). Décret C.P. 1911-1324, la proposition d’interdiction de l’immigration noire au Canada. L’Encyclopédie canadienne. Historica Canada.

Une page tapuscrite (formulaire B de l’Acte d’immigration de 1910, utilisé pour les expulsions).

Formulaire B — Ordonnance d’expulsion (bobine C-10411 sur Héritage).

De la France : La chanson Les belles-mères de La Bolduc

Nous avons reçu une demande d’information sur la chanson Les belles-mères de la célèbre chanteuse populaire surnommée La Bolduc. Cette chanson empruntait la mélodie de Red River Valley [Vallée de la rivière Rouge], comme le précise notre biographie de la chanteuse. Elle est disponible sur le Gramophone virtuel, avec d’autres chansons numérisées de La Bolduc, tandis que des livres, des articles et des partitions sont accessibles dans notre catalogue Aurora.

Photo couleur de l’étiquette de la chanson Les belles-mères, avec un lettrage doré sur un disque bleu marin.

Étiquette de la chanson Les belles-mères, publiée par la Compo Company Limited (OCLC 1007640213)

Du Royaume-Uni : Enregistrements de Stephen Leacock

Quelqu’un voulait obtenir une liste d’enregistrements sonores portant sur les œuvres écrites de Stephen Leacock. Plus précisément, le demandeur voulait connaître le nom des personnes qui parlaient dans les enregistrements. BAC possède de nombreux enregistrements sonores, accessibles dans son catalogue Aurora. L’information sur les lecteurs se trouve dans les notices bibliographiques, que ce soit dans la section des interprètes, dans les notes ou même dans le titre.

Photo noir et blanc de Christopher Plummer en complet, debout à gauche, avec les bras croisés. Une grande peinture encadrée, montrant une femme vêtue d’une robe et tenant un éventail, est accrochée sur la droite.

Le célèbre acteur Christopher Plummer a lu et adapté des écrits de Stephen Leacock. (a182414) pour un exemple, voir OCLC 3589995).

Accès à la collection : options de recherche

Nous orientons souvent les clients qui ne vivent pas près d’Ottawa, en Ontario, vers des institutions qui se trouvent à proximité de chez eux afin qu’ils puissent avoir accès aux documents pertinents. Si cela est impossible, nous avons recours à trois autres techniques :

1.Internet

Les ressources en ligne sont très nombreuses. Nous en présentons ici quelques-unes parmi les plus utilisées par les bibliothécaires de référence.

BAC tient à jour diverses ressources qui peuvent servir de point de départ pour des recherches. Elles sont accompagnées d’une page d’explication où figurent un résumé du sujet et, parfois, une liste de suggestions de lecture. Le portail des publications du gouvernement du Canada et les collections des bibliothèques canadiennes sur Internet Archive, qui hébergent une quantité impressionnante de publications officielles et les collections de bibliothèques ministérielles, sont également utiles. Enfin, le site Canadiana est idéal pour trouver du contenu canadien antérieur à 1921.

2. Prêts entre bibliothèques

BAC n’offre pas de service de prêts entre bibliothèques. Par conséquent, les bibliothécaires de référence comptent sur les bibliothèques locales pour offrir ce service qui permet aux clients d’obtenir les publications désirées. Aux États-Unis, de nombreuses universités détiennent des fonds canadiens, et certaines bibliothèques publiques offrent des prêts à leurs homologues canadiennes.

Les chances de trouver une publication dans une institution outremer sont nettement moins élevées, mais cela n’est pas impossible. On peut trouver des collections spécialisées dans les universités qui offrent des programmes d’études canadiennes et dans les bibliothèques et musées nationaux, entre autres.

Notons également que de nombreux organismes internationaux sont situés en Europe. Ceux-ci ont souvent des bibliothèques qui acquièrent du contenu canadien lié à leurs activités. Si elles ne font généralement pas de prêts, elles sont souvent ouvertes au public et aux chercheurs.

3. Services de copie

Les services de copie sont toujours une option. BAC peut fournir des copies de documents, d’images, etc., dans divers formats, y compris numériques (PDF ou JPEG). La plupart des institutions offrent ce service moyennant certains frais, mais le véritable défi consiste à découvrir où se trouvent les copies papier. C’est ici que les ouvrages de référence, les bibliographies et les catalogues collectifs entrent en jeu. Même ancienne, une ressource peut aider à déterminer l’exactitude de certaines références et à identifier les institutions qui détenaient des copies. Ces parcelles d’information sont utiles pour retracer des publications, surtout les vieux documents qui sont souvent jetés lorsqu’ils ne répondent plus aux besoins des utilisateurs.

Grâce à leurs compétences et à leur persévérance, et avec une petite dose de chance, les employés des Services de référence de BAC vous aideront à découvrir notre patrimoine canadien. N’hésitez donc pas à nous envoyer vos demandes au moyen du formulaire Posez-nous une question. C’est avec plaisir que nous vous aiderons dans vos recherches!


Virtue Tran est bibliothécaire de référence à la Division des services de référence de Bibliothèque et Archives Canada.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.