Souvenons-nous du 4e premier ministre du Canada, Sir John Thompson

C’est aujourd’hui le 170e anniversaire de la naissance de Sir John Thompson, quatrième premier ministre du Canada. Fils cadet de John Sparrow Thompson et de Charlotte Pottinger, Sir John Thompson est né en 1845 et a grandi à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Avant lui, aucun Néo-Écossais ou catholique romain n’avait occupé le poste de premier ministre du Canada.

Admis au Barreau de la Nouvelle-Écosse en 1865, Sir John Thompson prend part à la vie politique municipale et provinciale. Il est élu conseiller de la ville de Halifax en 1871, procureur général de la Nouvelle-Écosse en 1878, puis premier ministre provincial en 1882. Après la défaite du gouvernement conservateur à la fin de 1882, Sir John  Thompson est nommé juge à la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse.

En 1885, Sir John Thompson se fait courtiser par Sir John Macdonald, qui veut en faire son ministre de la Justice. D’abord réticent, il se laisse convaincre et se fait élire dans la circonscription d’Antigonish. Sa réputation lui vaut le soutien du Parti libéral-conservateur. Après la mort de Sir John Macdonald en 1891 et la démission de Sir John Abbott en novembre 1892, Sir John Thompson est désigné premier ministre du Canada le 5 décembre 1892.

Mais son mandat comme premier ministre prend fin abruptement au château de Windsor, le 12 décembre 1894, quand il meurt d’une crise cardiaque après avoir été assermenté par le Conseil privé de la reine Victoria. Le Navire de sa Majesté Blenhein, de la Marine royale britannique, peint en noir pour ce voyage, rapatrie sa dépouille. Sir. John Thompson est inhumé en janvier 1895 au cimetière Holy Cross, à Halifax.

La reine Victoria rend hommage à son premier ministre décédé [Sir John Thompson], 13 décembre 1894, par Frederic Marlett Bell-Smith

La reine Victoria rend hommage à son premier ministre décédé [Sir John Thompson], 13 décembre 1894, par Frederic Marlett Bell-Smith (MIKAN 2954643)

Le soutien de sa femme, Lady Annie Affleck, a été essentiel à la réussite de la vie publique de Sir John Thompson. Leurs fréquentations commencent quand il est encore qu’un jeune avocat, et certains signes démontrent que leurs sentiments sont forts dès le début. En effet, Sir John Thompson rend visite à Lady Annie cinq ou six soirs par semaine à compter de juillet 1867. Leur relation ne plaît toutefois pas à la famille Affleck. Sir John Thompson s’est converti au catholicisme après son mariage en juillet 1870, mais il était né méthodiste, ce que n’acceptait pas la famille. Pour contourner les difficultés, le jeune couple s’écrit avec zèle et recourt même à la sténographie pour communiquer pensées et sentiments, de façon confidentielle. Leur relation étroite a été associée à la mentalité progressiste de Sir John Thompson à l’égard du rôle des femmes dans la société. Certains pensent que si Sir John Thompson n’était pas décédé deux ans après son entrée en fonction, les Canadiennes auraient eu le droit de vote bien plus tôt.

Lady Annie Thompson (née Affleck), par William Topley, mai 1896

Lady Annie Thompson (née Affleck), par William Topley, mai 1896 (MIKAN 3423454)

Pour plus d’information au sujet de Sir John Thompson:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s