William Lyon Mackenzie King : un juste équilibre

William Lyon Mackenzie King (1874-1950) fut premier ministre du Canada durant 22 ans − de 1921 à 1930 (à l’exception de quelques mois en 1926), et de 1935 à 1948. Spécialiste des relations industrielles, libéral héritier de la tradition lauriériste de son parti, ses dons de conciliateur et son habileté politique lui ont permis de se maintenir au pouvoir plus longtemps que quiconque dans l’histoire du Canada depuis la Confédération. Ces talents lui ont aussi permis de préserver l’unité du pays et de son parti malgré la menace que posaient à cet égard, durant son mandat, certains des moments les plus dramatiques de l’histoire canadienne, tels la crise économique des années 1930 et la Seconde Guerre mondiale.

Photo noir et blanc montrant W.L. Mackenzie King assis devant un bureau qui s’apprête à signer des papiers.

Le très honorable W.L. Mackenzie King (MIKAN 3217524)

Empruntant plusieurs idées à des adversaires politiques telle que la Fédération du Commonwealth coopératif, King a beaucoup contribué à transformer l’État canadien, lui faisant prendre le virage de l’État-providence. Sous sa direction, le pays a en outre accru de manière significative, quoique progressive et sans rupture radicale, son indépendance par rapport à la Grande-Bretagne.

Photo noir et blanc de W.L. Mackenzie King debout tenant sa veste.

Portrait du très honorable William L. Mackenzie King, premier ministre du Canada, 1921-1926; 1926-1930; 1935-1948 (MIKAN 3217560)

Homme politique d’une redoutable habileté, il était dans la vie privée un homme aux habitudes étranges et originales. Célibataire, adepte du spiritisme, il fréquentait des médiums et prétendait entretenir avec sa mère, décédée en 1917, une relation dans l’au-delà.

Photo noir et blanc d’un homme debout sur un podium décoré du drapeau de la Grande-Bretagne.

Photo noir et blanc montrant le très honorable Mackenzie King s’adressant à une foule à l’extérieur pendant sa tournée des provinces de l’Ouest, 1941 (MIKAN 3401452)

King a tenu, durant toute sa vie adulte, un journal personnel dans lequel il consignait quotidiennement, ou presque, ses impressions sur les événements, petits et grands, qui marquaient sa vie. Ce document exceptionnel offre un point de vue privilégié sur la personnalité complexe de l’homme, révélant les motifs fondamentaux de ses décisions, ses préoccupations personnelles et professionnelles, ainsi que ses impressions sur les relations interpersonnelles subtiles et nombreuses qu’est appelé à entretenir un homme politique de son rang. Bibliothèque et Archives Canada détient le fonds William Lyon Mackenzie King et a numérisé son journal personnel. La recherche plein texte permet un accès inégalé à ce document qui constitue l’une des plus remarquables sources d’information sur l’histoire politique canadienne de la première moitié du XXe siècle.

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s