William Redver Stark : La restauration des cahiers

Différentes approches ont été privilégiées au cours des années pour la conservation des cahiers de dessins ou des œuvres reliées. Pendant longtemps, on détachait simplement les œuvres pour se débarrasser de la reliure. Maintenant, la valeur historique et archivistique de la reliure est largement reconnue. Bibliothèque et Archives Canada (BAC) ne fait pas exception, et les traitements de conservation visent désormais à préserver l’intégrité des œuvres, incluant leur reliure.

Dans un article précédent, nous vous avons présenté l’œuvre du soldat William Redver Stark. Les cahiers faisant partie du fonds William Redver Stark n’avaient jamais été réparés ou préservés, et commençaient à montrer des signes d’usure :

  • Déchirures et trous
  • Pages détachées, manquantes ou dans le mauvais ordre
  • Fils de reliure brisés
  • Couvertures pas solidement reliées aux pages ou carrément détachées

Les cahiers font donc l’objet de différents traitements de conservation, entrepris par une équipe de conservateurs hautement spécialisés œuvrant dans le domaine de la conservation et de la restauration de livres, au sein de BAC. Ces conservateurs ont travaillé de concert avec les gestionnaires de collections et les archivistes pour respecter l’intégrité de l’œuvre de Stark, et lui rendre pleinement ses heures de gloire.

Quant aux dessins et aux aquarelles de ce fonds, ils sont en très bon état. Dans certains cas, on croirait mêmes qu’ils ont été réalisés il y a quelques jours à peine. Il faut dire que les cahiers sont restés fermés pendant pratiquement cent ans, et que les pages ont rarement été exposées à l’air ou à la lumière. Ainsi, contempler une œuvre de Stark, c’est faire un voyage dans le temps qui permet de voir le travail d’un artiste tel qu’il a été fait il y a cent ans, au cours d’une des guerres les plus meurtrières et cruciales de notre temps.

En somme, le travail de restauration de l’équipe de Conservation et de restauration de BAC permettra de stabiliser l’état des cahiers afin de s’assurer qu’ils traverseront avec succès l’épreuve du temps, et permettront aux générations futures d’avoir accès à une importante partie de notre histoire.

Exemple d’un traitement de restauration requis : le ruban adhésif doit être retiré.

Exemple d’un traitement de restauration requis : le ruban adhésif doit être retiré.
© Bibliothèque et Archives Canada

Autre exemple de traitement de restauration requis : la couverture doit être recousue.

Autre exemple de traitement de restauration requis : la couverture doit être recousue.
© Bibliothèque et Archives Canada

Voir aussi :

William Redver Stark, artiste soldat

À partir de 1916, des artistes embauchés officiellement, comme A.Y. Jackson et David Milne, documentent l’expérience du Canada durant la Première Guerre mondiale, grâce au Fonds de souvenirs de guerre canadiens. Toutefois, de nombreux autres artistes, amateurs ou professionnels, racontent leur expérience de la guerre lors du combat, de la construction de routes, du transport de biens ou des soins prodigués à d’autres, trouvant le temps de créer des images saisissantes du monde qui les entoure.

Le fonds William Redver Stark, conservé par Bibliothèque et Archives Canada (BAC), fait partie des rares dossiers qui documentent la vie d’un artiste non officiel de l’Armée. Quatorze cahiers de dessins et d’aquarelles particulièrement bien préservés nous font découvrir la vie d’un soldat qui a vu l’action de beaucoup plus près que les artistes officiels, et qui donne une idée plus spontanée et intime de la vie quotidienne dans ce contexte.

Les cahiers de croquis présentent des images de soldats en pleine action ou au repos, des pièces d’artillerie et des soldats allemands capturés, des paysages traversés par les bataillons, et même des attractions du zoo de Londres, où Stark s’est rendu pendant une permission. Les illustrations complètent admirablement bien le dossier militaire de l’artiste, l’historique de son bataillon et notre compréhension visuelle de la vie d’un militaire durant la Première Guerre mondiale.

William Redver Stark avec un chat.

William Redver Stark avec un chat. Avec la permission d’Anciens combattants Canada.

Bibliothèque et Archives Canada a reçu le fonds William Redver Stark en 2005, à titre de don de la part de son neveu, Douglas Mackenzie Davies, et de sa famille : son épouse, Sheila Margaret Whittemore Davies, et leurs deux fils, Kenneth Gordon Davies et Ian Whittemore Davies.

Comment faire des recherches dans les cahiers de croquis

Les pièces des 14 cahiers de croquis du fonds William Redver Stark ont été décrites et numérisées pour faciliter la recherche par sujet ou par type de paysage. Par exemple, vous pouvez chercher toutes les images du fonds qui représentent des ponts ou des constructions.

Pour faire une recherche dans les cahiers de croquis, allez sur le site des recherches avancées de fonds d’archives. Dans le menu déroulant, choisissez « Tout mot clé » et entrez le numéro de référence archivistique (R11307) ou le numéro MIKAN (616998). Pour préciser votre recherche, ajoutez un mot clé comme « ponts » dans le deuxième champ.

Documents connexes

Ne manquez pas l’article William Redver Stark : La restauration des cahiers pour en savoir plus sur le travail réalisé par les restaurateurs de BAC.

Documents compris dans un dossier de service militaire canadien

Comme vous le savez peut-être déjà, les dossiers de service militaire renferment une mine de renseignements sur les soldats, les infirmières militaires et les aumôniers. Les dossiers relatifs à la Première Guerre mondiale ont fait l’objet d’un examen et ils comptent en moyenne de 50 à 70 pages. Toutefois, les dossiers constitués ultérieurement, comme ceux traitant des militaires morts au combat durant la Seconde Guerre mondiale, n’ont pas été examinés par l’Unité des documents du personnel. Il se pourrait qu’ils contiennent de multiples copies des mêmes documents, ce qui explique pourquoi ces dossiers sont plus volumineux et recèlent parfois jusqu’à 400 pages.

Voulez-vous vraiment revoir les 400 pages, y compris des duplicatas? Probablement pas. Voilà pourquoi Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a créé le « paquet généalogique » qui permet de sélectionner les documents les plus pertinents d’un dossier afin de reconstituer l’histoire d’une personne durant son service militaire.

Pour obtenir de plus amples renseignements afin de commander un paquet généalogique, consultez notre article en ligne intitulé Comment commander des dossiers de service militaire auprès de l’Unité des documents du personnel. Cependant, si vous vous interrogez sur les types de documents composant un paquet généalogique, nous avons dressé la liste ci-après des documents que l’on retrouve le plus souvent dans un dossier de l’Armée de terre, de la Force aérienne ou de la Marine.

Armée de terre

Attestation, fiche dentaire, certificat de démobilisation, counselling du ministère des Anciens Combattants Canada, rapport d’entrevue, carte de services médicaux, fiche médicale, formulaire sur les antécédents professionnels, ordres quotidiens – partie II, renseignements familiaux, documents liés à la solde, dossier de sélection du personnel, carte de qualification du soldat, correspondance traitant d’obligations de guerre.

Force aérienne

Fiche dentaire, certificat de démobilisation, counselling du ministère des Anciens Combattants Canada, rapport d’entrevue, formulaire d’enrôlement, carte de services médicaux, fiche médicale, formulaire sur les antécédents professionnels, renseignements familiaux, documents liés à la solde, dossier de sélection du personnel, carte de l’Aviation royale canadienne/de service militaire, correspondance traitant d’obligations de guerre.

Marine

Fiche dentaire, counselling du ministère des Anciens Combattants Canada, rapport d’entrevue, formulaire d’enrôlement, carte de services médicaux, fiche médicale, formulaire sur les antécédents professionnels, renseignements familiaux, documents liés à la solde, dossier de sélection du personnel, registre des états de service, certificat de service formel, formulaire de vérification (médailles), correspondance traitant d’obligations de guerre.

Avez-vous l’intention de commander un dossier de service militaire? Saviez-vous que vous pouvez contribuer à diversifier la collection de BAC mise à la disposition des autres? Pour ce faire, il suffit de choisir le format PDF (soit le lien URL par courriel soit le CD) lorsque vous commandez un dossier complet, par exemple, le dossier d’un soldat qui a combattu durant la Première Guerre mondiale. Les images que vous demandez peuvent ensuite être transformées en vue d’être versées dans le site Web de BAC, dans la mesure où cela est permis. Aidez-nous à constituer la collection numérique de BAC. De plus, le recours au lien URL fera économiser les frais d’expédition.

Vous avez des questions ou des commentaires? N’hésitez pas à communiquer avec nous!