Nouveaux microfilms numérisés sur le site Héritage – les plus récentes additions

Voici une liste de microfilms numérisés qui viennent d’être ajoutés au site Web d’Héritage. Bien que les titres aient été traduits, les documents d’archives sont présentés dans la langue d’origine.

  • Canada. Ministère de l’intérieur : Lettres patentes.
  • Collection Amherst
  • France. Archives Nationales. Contrôle général des finances. Sous-série G7
  • Fonds de l’Association canadienne d’économie familiale
  • Fonds Frank Wright
  • Fonds Henry Elvins Spencer
  • Fonds Henry Pringle
  • Fonds Radnik
  • Fonds Roderick K. Finlayson
  • Fonds Sir Henry James Warre
  • Fonds William Legge, 2e comte de Dartmouth
  • Fonds William Osgoode
  • Ministère des Affaires indiennes, Agence d’Edmonton : Dossiers opérationnels généraux
  • Ministère des Affaires indiennes, bureau régional du Manitoba: Dossiers du système central de gestion
  • Ministère des Forces militaires outremer du Canada : Dossiers de cours martiales, 1914-1919
  • Ministère du Patrimoine canadien, Service canadien des parcs : Système de classification selon le parc/sujet
  • Programme d’immigration : Dossiers du système central de gestion de l’administration centrale
  • Programme des Affaires indiennes et inuit : Version modifiée du système numérique duplex
  • Registre de la Direction des terres fédérales
  • Registres paroissiaux : Manitoba
  • Registrateur des navires : New Carlisle [Québec], 1856-1902, et la ville de Québec [Québec], 1787-1965

Nouveaux microfilms numérisés sur le portail d’Héritage

Voici une liste des microfilms nouvellement numérisés qui viennent d’être ajoutés au site Web d’Héritage. À noter que bien que les titres ont été traduits, les documents d’archives sont présentés dans la langue d’origine.

  • Cabinet du gouverneur général, livres de copies de lettres échangées entre le Haut-Canada et le Conseil du trésor
  • Carnets de guerre
  • Collection de la famille Philippe Aubert de Gaspé
  • Collection Delancey-Robinson
  • Collection Hamnett Kirkes Pinhey et famille
  • Collection Jacques-Henri Fabien
  • Collection Kipling
  • Collection Lawrence Montague Lande
  • Collection W. J. (Bill) Miller
  • Comité du Cabinet de guerre, 1938-1945
  • Congrès des métiers et du travail du Canada
  • Fonds du Congrès du travail du Canada
  • Canada-Est : Dossiers de correspondance numérotés du secrétaire provincial, 1839-1867
  • Canada-Ouest : Dossiers de correspondance numérotés du secrétaire provincial, 1844 à 1867
  • Décrets en conseil du Conseil exécutif de la Province du Canada
  • Demandes de terres et documents connexes du Conseil exécutif
  • Bureau colonial : originaux de la correspondance générale relative aux colonies
  • Divers registres de la Province du Canada et du Canada, 1850-1953
  • Documents liés au Canada de la collection Glynn R. de V. Barratt
  • Archives militaires et navales britanniques. Archives de l’Amirauté.
  • Dossiers du Bureau de la Commission des chemins de fer
  • Documents parlementaires de la Nouvelle-Écosse et du cap Breton
  • Documents fonciers concernant le Québec, le Haut et le Bas-Canada, le Canada-Est et Canada- Ouest et le Canada
  • Dossiers de la Royal Newfoundland Regiment
  • Enquête sur le Princess Sophia
  • Fonds Abraham Heaps
  • Fonds Alexander Henry (le Jeune)
  • Fonds Alexander Mackenzie
  • Fonds Archibald Hayes Macdonell
  • Fonds Archibald McMillan et famille
  • Fonds des Archives départementales de la Charente-Maritime [La Rochelle, France]
  • Fonds de l’Association des athlètes amateurs de Montréal
  • Fonds Cairine Reay Wilson
  • Fonds Canadian Lutheran World Relief
  • Fonds Charles E. Goad Company
  • Fonds Charles Napier Bell
  • Fonds de la Commission royale d’enquête sur la fiscalité
  • Fonds du Conseil international des femmes
  • Dossiers de la Ferme expérimentale centrale
  • Fonds Edgar Dewdney
  • Fonds Edmund John Senkler
  • Fonds de la famille Armand Lavergne
  • Fonds de la famille Chartier de Lotbinière
  • Fonds George Stephen, 1er baron Mount Stephen
  • Fonds Henry Wolsey Bayfield
  • Fonds Home Bank of Canada
  • Fonds J.S. Woodsworth
  • Fonds James Bissett
  • Fonds James Kempt
  • Fonds John Bennet Marks
  • Documents concernant la succession John By
  • Fonds John Davis Barnett
  • Fonds Jonathan Sewell et famille
  • Fonds Louis-Philippe Brodeur
  • Fonds Lovat Dickson
  • Fonds Marie de l’Incarnation
  • Fonds Martha Field et Fanny Simpson et famille
  • Fonds Mather Byles, fils, et famille
  • Fonds de la famille McGinnis
  • Fonds du ministère de l’Agriculture
  • Fonds Newton McFaul MacTavish
  • Fonds Newton Wesley Rowell
  • Fonds Robert Prescott
  • Fonds Roger Comeau
  • Fonds de la Royal Caledonian Curling Club, filiale canadienne
  • Fonds Shawinigan Chemicals Limited
  • Fonds de la Société Missionnaire de l’Église
  • Fonds du surintendant des Affaires indiennes dans le district nord de l’Amérique du Nord
  • Fonds de la famille Stanier
  • Fonds Thomas Wardlaw Taylor
  • Fonds de la United Society for the Propagation of the Gospel
  • Fonds Wesley N. Fujiwara
  • Fonds William Buck
  • Fonds William Dow et famille
  • Fonds William Hillary Clarke
  • Fonds William Lyon Mackenzie King : documents de famille
  • France. Fonds des Colonies, correspondance générale
  • France. Administration des colonies, lettres envoyées
  • France. Fonds des Archives nationales
  • Index des listes de passagers, 1900-1908
  • Index pour la collection Likacheff-Ragosine-Mathers
  • Robert Stanfield : index de fiches à la série du chef de l’opposition et aux portions non organisées de la collection
  • Indexes à la correspondance de Pierre Elliott Trudeau, premier ministre
  • Journal de Jean-Baptiste Minet, l’ingénieur et cartographe Minet, écrit en 1684 et 1685, racontant les explorations
  • Journaux d’Augustus R. Peers à la Rivière Peel, 1847-1853, 1848 et 1851-1852
  • Journaux et périodiques en langue finlandaise
  • Ministère de la Milice et de la Défense
  • Parc national de Banff : Bureau du surintendant, 1893-1910
  • Pensions militaires pour la Guerre de 1812
  • Bureau du Conseil privé, Décrets du conseil : Procès-verbaux, annexes et rapports
  • Procès-verbaux et comptes rendus des commissions des terres cumulées par le Bureau du conseil exécutif
  • Résultats du recensement de 1891 pour la ville de Victoria
  • Haut-Canada et Canada-Ouest : retours de population et évaluation
  • Registres des concessions de lots de colonisation
  • Registres et documents de la Direction des pêches
  • Registres paroissiaux : Terre-Neuve, Labrador et Nouvelle-Écosse
  • Registrateur de navires : St. John’s [Terre-Neuve], Arichat, Annapolis Royal, Barrington Passage, Digby, Halifax, Liverpool, Lunenburg, Parrsboro, Shelburne, Windsor, Yarmouth [Nouvelle-Écosse], Charlottetown [Île-du-Prince-Édouard], Montréal [Québec], Port Burwell et Toronto [Ontario], Vancouver et Victoria [Colombie-Britannique]
  • Secrétaire civil, nominations pour le Haut-Canada et Canada-Ouest
  • Secrétaire civil et Secrétaire provincial, demandes de permis, obligations et certificats pour le Québec, le Bas-Canada et le Canada-Ouest
  • Soumissions au Conseil exécutif de la Province du Canada « mises de côté » (« put by »), 1841-1873
  • William Lyon Mackenzie King: Family papers

Le fruit du partenariat entre Bibliothèque et Archives Canada et Canadiana.org commence à apparaître en ligne

Au cours des dix prochaines années, le partenariat entre Bibliothèque et Archives Canada et Canadiana.org sera axé sur la numérisation, l’indexation et la description de millions de documents personnels, administratifs et gouvernementaux. Ce partenariat aura pour effet de tripler le contenu numérique de BAC sur Internet, permettant aux Canadiens d’avoir gratuitement accès à des dizaines de millions de pages et rubriques additionnelles, où qu’ils soient.

Du nouveau contenu sera régulièrement affiché sur le site Web Héritage. Vous trouverez ci-après la liste des microfilms qui ont été numérisés depuis juin 2013, et qui sont maintenant accessibles en ligne, représentant un total de 2,1 millions d’images :

  • Bas-Canada, déclarations des étrangers
  • Cabinet du gouverneur général, ébauches de dépêches envoyées au secrétaire d’État et dossiers numérotés
  • Cadastres du Haut-Canada
  • Centenaire de l’établissement du Haut-Canada par les loyalistes de l’Empire-Uni, 1784-1884 : célébrations à Adolphustown
  • Choix de textes sur les biens des Jésuites
  • Collection de la famille Traill
  • Collection Selkirk
  • Congrès du travail du Canada
  • Correspondance du sous-ministre et de l’adjudant général
  • Correspondance et ébauches de pièces jointes à des dépêches provenant du bureau du lieutenant-gouverneur du Haut-Canada
  • Dépêches du ministre britannique à Washington datant d’avant la Confédération
  • Dépêches provenant de l’Office des colonies
  • Dépêches reçues et envoyées par les bureaux du lieutenant-gouverneur du Nouveau Brunswick, des gouverneurs de l’Île de Vancouver et de la Colombie-Britannique, et du lieutenant gouverneur de l’Île-du-Prince-Édouard
  • Divers documents concernant le Haut-Canada
  • Dossiers liés à Louis Riel et le soulèvement du Nord-Ouest
  • Dossiers-matières des bureaux du gouverneur en chef du Québec et du gouverneur en chef de la province du Canada
  • Ébauches de lettres envoyées par le gouverneur en chef du Bas-Canada et le gouverneur en chef de la province du Canada
  • Fonds Alexander Harris
  • Fonds Alphonse Fournier
  • Fonds Baring Brothers and Company
  • Fonds Clifford Sifton
  • Fonds Congrès du travail du Canada
  • Fonds Daniel Claus et famille
  • Fonds David Brown Milne
  • Fonds de la Commission royale d’enquête sur les perspectives économiques du Canada
  • Fonds du domaine patrimonial Ermatinger
  • Fonds du Vatican
  • Fonds Francis Goring
  • Fonds Francis Reginald Scott
  • Fonds George Brown
  • Fonds George Foster
  • Fonds Glyn, Mills and Company
  • Fonds Gustave Lamothe
  • Fonds James Hargrave et famille
  • Fonds James J. Morrison
  • Fonds James Monk et famille
  • Fonds Jean-Mandé Sigogne
  • Fonds John George Lambton, 1er comte de Durham
  • Fonds Joseph Howe
  • Fonds Percy R. Bengough
  • Fonds Sir Robert Borden
  • Fonds Sir Wilfrid Laurier
  • Fonds Ward Chipman (père et fils)
  • Fonds William Cowan
  • Fonds William Henry Pope
  • Fonds William Lyon Mackenzie King
  • Fonds William Stewart et famille
  • Heir and Devisee Commission
  • Index général des Archives publiques du Canada
  • Journal de Lady Aberdeen
  • Journal ou relation d’une conspiration faite par les Sauvages contre les Anglais
  • Journal d’Alexander Begg sur la résistance de la Rivière Rouge, 1869-1870
  • Rapports d’État au Conseil exécutif du Haut-Canada
  • Registre de correspondance des dépêches reçues et envoyées par l’Office des colonies
  • Registre de correspondance du secrétaire civil du Haut-Canada
  • Registres portuaires
  • Bibliothèque et Archives Canada numérisera 640 000 dossiers de service

    Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale, Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a annoncé dans la section Nouvelles qu’il a entrepris de numériser 640 000 dossiers de service des membres du Corps expéditionnaire canadien (CEC), dans le but d’assurer la préservation à long terme de ces fragiles documents.

    Transférée à BAC il y a une vingtaine d’années, la collection des dossiers de service du CEC est la plus fréquemment consultée. Victime de son succès, le nombre élevé de transactions auxquelles cette collection est soumise met à rude épreuve les documents – presque tous étant des documents papier – accélérant ainsi leur détérioration.

    Les nombreux chercheurs qui ont eu l’occasion de tenir dans leurs mains ces précieux documents au cours des dernières années se souviendront à quel point certaines feuilles commencent à s’effriter. Si BAC n’agit pas immédiatement pour préserver ces dossiers, ceux-ci risquent de disparaître. Et une fois perdus, ils le seront à tout jamais.

    Pour être en mesure de réaliser cet ambitieux projet, BAC devra fermer temporairement certaines portions des dossiers de service. La première tranche, soit les dossiers allant de la lettre A à la lettre D, sera fermée à partir de mars 2014. Ces dossiers seront à nouveau disponibles en ligne à partir de l’été 2014.

    Bien que 75 % de la collection restera accessible en tout temps, BAC n’acceptera aucune demande de consultation de documents en personne, ni demande de reproduction en ce qui a trait à la portion de la collection en cours de numérisation, et ce, pour une durée de 4 mois.

    Les dossiers qui doivent être numérisés s’ajouteront aux quelque 13 500 dossiers de service et aux plus de 620 000 documents d’attestation déjà accessibles sur le site Web de BAC. À la fin du projet, prévu en 2015, les Canadiens seront en mesure de consulter des copies numériques de haute qualité des 640 000 dossiers de service nouvellement numérisés dans le confort de leur foyer. De plus, ils n’auront plus à débourser de frais de reprographie.

    BAC est heureux de participer aux projets du gouvernement du Canada visant à honorer la contribution et les sacrifices des femmes et des hommes de ce pays durant la Première Guerre mondiale. Nous tenons aussi à souligner la contribution de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada à ce projet.

    BAC vous remercie de bien vouloir faire preuve de patience et de compréhension tout au long de ce projet d’envergure.

    Pour de plus amples informations concernant le projet, veuillez consulter la Fiche d’information : Numérisation des dossiers de service du Corps expéditionnaire canadien.

    Musique canadienne d’antan en feuilles

    Saviez-vous que Bibliothèque et Archives Canada (BAC) possède l’une des plus vastes collections de musique en feuilles au pays? C’est grâce à Helmut Kallmann, chef fondateur de la Division de la musique de la Bibliothèque nationale du Canada (maintenant intégrée à BAC), qui a collectionné tout ce qu’il pouvait trouver sur la musique en feuilles canadienne ancienne.

    Récemment, plus de mille pièces de musique en feuilles ont été numérisées et sont maintenant accessibles en ligne. Ces titres ont tous été publiés avant 1918 et comprennent une grande variété de morceaux : des chansons patriotiques et d’ambiance, des morceaux pour piano, des pièces sacrées, etc.

    Image en couleur, montrant des gens qui dansent dans une grange.

    Couverture de musique en feuilles d’un morceau intitulé « The Village Barn Dance » de Mollie King. Source

    Vous désirez en apprendre davantage sur le sujet? Consultez le site Web intitulé Musique en feuilles canadienne d’antan de BAC. Vous pouvez également y chercher une musique en feuilles. Voici comment faire :

    1. cliquez sur le bouton Recherche d’une musique en feuilles situé dans le menu de navigation de gauche;
    2. dans la première case, cliquez sur la flèche du menu déroulant puis choisissez l’époque pour laquelle vous aimeriez effectuer une recherche, par exemple, « 1900-1913 »;
    3. dans la deuxième case, cliquez sur la flèche du menu déroulant puis choisissez le type de recherche, par exemple, « Par titre (mot-clé) »;
    4. dans la troisième case, vous pouvez inscrire un terme de recherche, par exemple, « Barn »;
    5. cliquez enfin sur « Soumettre » au bas de la page pour lancer la recherche.

    Les options de navigation dans la quatrième case vous permettent de limiter votre recherche aux titres numérisés pour lesquels il existe de la musique imprimée ou des enregistrements sonores. Les valeurs par défaut sont les suivantes : « Toutes les époques », « Tous les mots clés », mais vous pouvez modifier ces paramètres en suivant les étapes précitées.

    Une fois la musique en feuilles trouvée, l’information suivante apparaîtra à l’écran, en tout ou en partie :

    1. Une description de la musique.
    2. Une petite image en couleurs de la couverture.
    3. Une grande image en couleurs de la couverture.
    4. Une icône « Voir la musique en feuilles ».
    5. Une icône « Audio ».

    Puisque la musique en feuilles est disponible sous format PDF, vous pouvez l’imprimer sur du papier de format lettre.

    Le Pénitencier de Kingston : là où les criminels les plus notoires du Canada ont été détenus

    Le plus vieux pénitencier du pays a ouvert ses portes le 1er juin 1835. Nommé le « pénitencier de la province du Haut-Canada », il était situé à Portsmouth, qui fait maintenant partie de Kingston. On y détenait les prisonniers du Haut et du Bas-Canada. Communément appelé par la suite « la prison de Kingston », l’établissement a fermé ses portes le 30 septembre 2013.

    Mais qui sont les prisonniers qui y ont été incarcérés durant ses 178 années d’existence? Pour découvrir leur histoire, consultez les registres numérisés sur les détenus du Pénitencier de Kingston (en anglais) sur le site Web de Bibliothèque et Archives Canada.

    Ces registres comprennent des photos de prisonniers (clichés anthropométriques) ainsi que des renseignements tels que le nom, le pseudonyme, l’âge, le lieu de naissance, la description physique, la profession, le crime commis ainsi que la date, le lieu et la durée de la peine.

    Exemple de page d’un registre des détenus du Pénitencier de Kingston.

    Exemple de page d’un registre des détenus du Pénitencier de Kingston. Source

    Pour trouver des photos de prisonniers qui ont été incarcérés au Pénitencier de Kingston, faites une recherche par nom dans la section Recherche de fonds d’archives.

    1. Dans le menu à gauche de l’écran, sous Recherche de fonds d’archives, cliquez sur l’option Avancée. L’écran pour la recherche avancée s’affichera.
    2. Tapez le mot Kingston dans le premier champ de recherche; laissez le champ par défaut « Tout mot-clé » dans le menu déroulant. Dans le deuxième champ de recherche, tapez le nom de famille du prisonnier; laissez aussi le champ par défaut « Tout mot-clé » dans le menu déroulant.
    3. Dans le menu déroulant Genre de documents, sélectionnez Documents photographiques.
    4. Dans le menu déroulant En ligne, cliquez sur Oui. Cliquez ensuite sur le bouton Soumettre au bas de la page. Vous obtiendrez alors une liste de résultats.
    5. Cliquez sur un titre souligné pour voir la description complète de la photo qui y est associée. Les photos numérisées apparaissent dans les notices descriptives.

    Autres endroits pour effectuer des recherches

    Consultez notre page Dossiers criminels pour découvrir des collections et des dossiers pertinents de Bibliothèque et Archives Canada.

    Les dossiers des recensements — les documents officiels de la population du Canada — dressent la liste des prisonniers qui étaient incarcérés au moment de chaque recensement. On peut aussi faire une recherche dans les répertoires nominatifs pour trouver une référence au nom d’un prisonnier. Rappelez-vous cependant que les variantes orthographiques sont courantes.

    Enfin, vous pouvez chercher des livres sur le Pénitencier de Kingston et d’autres pénitenciers canadiens dans le catalogue AMICUS en utilisant le nom de l’auteur, le titre du livre, ou des mots-clés portant sur des sujets comme « Kingston » (ou tout autre nom de ville), « pénitencier », « prisons » et « criminels ».

    La numérisation de la bannière de lord Grey

    Nous avons expliqué dans un billet précédent les origines de la grande bannière donnée au Canada par lord Grey. Dans le présent billet, nous expliquons le travail nécessaire pour la numérisation de ce document unique de l’histoire canadienne.

    Le personnel de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) chargé de la numérisation a l’habitude de manipuler tout un éventail d’objets, comme des documents, des photographies, des négatifs, des microfilms, des peintures, des cartes et des livres. Il arrive parfois que pour des objets non conventionnels, il faille avoir recours à des méthodes non conventionnelles, comme la numérisation dans le cas de la bannière de lord Grey, une grande bannière brodée très fragile.

    En raison des limites de l’équipement de numérisation actuel et de la taille et de l’état de la bannière, les techniciens ont dû faire preuve de créativité. Pour réduire le plus possible les déplacements, la bannière a été livrée de son emplacement d’entreposage au laboratoire de conservations des photos au Centre de préservation de BAC à Gatineau (Québec). Comme il était impossible de la suspendre verticalement, elle a été placée au sol dans un endroit bien éclairé.

    L'appareil-photo est positionné au-dessus de la bannière, qui est posée à même le sol.

    L’appareil-photo est positionné au-dessus de la bannière, qui est posée à même le sol.

    Les images de la bannière ont été prises à l’aide d’un appareil-photo numérique moyen format Phase One 645 DF+ monté sur le plus grand support d’appareil photo disponible. L’appareil-photo surplombant la bannière de sept pieds, les photos ont été prises en huit sections séparées et les images ont été rassemblées à l’aide de Photoshop pour obtenir une vue complète. Ensuite, une macro lentille de 150 mm a été ajustée à l’appareil-photo, qui a été abaissé pour prendre une série de prises détaillées montrant les diverses parties de la bannière, comme la signature au dos, le bouclier orné de saint George et du dragon et le type de points de broderie utilisés. Après avoir pris nombre de prises du devant de la bannière, celle-ci a été retournée afin de prendre des photos du dos de la bannière.

    Un segment du tissu illustrant saint George, le saint patron de l’Angleterre, et le dragon.

    Un segment du tissu illustrant saint George, le saint patron de l’Angleterre, et le dragon.

    Le travail de numérisation a été entrepris afin de créer une représentation visuelle de la bannière et de saisir le détail de sa conception et de sa très belle facture. BAC a maintenant créé un dossier numérique permanent qui permet d’avoir accès à la bannière en ligne, ce qui réduit le besoin de déplacer physiquement l’ouvrage assurant ainsi sa conservation à long terme.

    Visitez notre album Facebook pour avoir plus de détails sur la numérisation de la bannière.

    Explication du mystère de la bannière lord Grey

    Une grande bannière où sont illustrées deux figures féminines dans un décor rural constitue l’un des documents parmi les plus intéressants et unique de la collection de Bibliothèque et Archives Canada (BAC). Mesurant 2,4 sur 1,8 mètres, cet ouvrage à l’aiguille est fabriqué en lin, coton et laine, en plus de la merveilleuse broderie en fil de soie et autres types de fils. À l’arrière de la bannière, des éléments brodés indiquent qu’il s’agit d’un « ouvrage d’Agnes Sephton, 1907 ». Selon les anciens archivistes, le gouverneur général Albert Henry George Grey, 4e comte Grey, a fait don de cette bannière aux Archives du Dominion entre les années 1907 et 1911. La bannière était accrochée dans le bureau de l’ancien archiviste fédéral adjoint jusqu’en 1953, année où elle a été entreposée. En 1967, elle a été déménagée aux Archives nationales, au 395, rue Wellington à Ottawa; elle est entreposée depuis 2000 au Centre de préservation de BAC, à Gatineau (Québec).

    La bannière donnée par lord Grey.

    La bannière donnée par lord Grey Source

    Pendant les préparatifs pour le dernier déménagement, le personnel en a appris davantage sur les circonstances entourant la création de la bannière. On croit qu’il s’agit d’une œuvre appartenant à une série de commandes demandées par lord Grey dans l’espoir de laisser une trace indélébile dans le cœur et l’esprit des jeunes Canadiens. Il avait l’intention de faire accrocher les bannières dans les écoles du pays afin de renforcer les liens entre la Grande-Bretagne et le Canada. Selon la légende, saint George, le saint patron de l’Angleterre, avait fait la preuve de son immense courage en terrassant un dragon. Lord Grey souhaitait que les jeunes hommes et les jeunes femmes s’inspirent de ces qualités héroïques. On retrouve une image de saint George sur le bouclier tenu par Britannia, la figure féminine habillée en rouge. Elle entoure d’un bras protecteur la jeune Canada, qui porte une robe blanche ornée de colombes et de pins.

    Dernièrement, le personnel de BAC qui préparait la bannière pour la prendre en photo, a réussi à retracer l’identité de la femme qui en est la créatrice. Les sources canadiennes n’ayant pas donné de résultats, les archivistes ont trouvé une candidate possible dans les registres du mariage et les états du recensement britanniques. Agnes Bingley est née en 1868 à Londres en Angleterre; elle est la fille de James Bingley, paysagiste. En 1901, elle a épousé George Sephton, un peintre. Le couple a vécu à Londres et était associé à un groupe d’artistes et de concepteurs liés au mouvement Arts and Crafts. On espère que les recherches futures vont permettre de nous donner plus de renseignements sur la bannière d’Agnes Sephton et sa venue à BAC.

    Résumé des commentaires reçus en anglais entre le 1er octobre 2013 et le 31 décembre 2013

    • Un usager nous remercie de rendre accessible ces histoires de notre passé qui sont fascinantes et souvent mal connues.

    Rassembler les familles au moyen de la numérisation

    Dans le cadre du projet de mobilisation communautaire et d’identification de photos Un visage, un nom, qui a pour objectif de permettre aux Inuits de renouer avec leur passé, Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a entrepris la numérisation d’une série de photos de la collection d’Affaires autochtones et Développement du Nord Canada. Ces albums ont été le point de départ de la formidable histoire d’une famille du Nunavut.

    Dans cette collection figurent un certain nombre d’images de la famille Weetaltuk, prises au cours de l’été 1949 sur les îles Cape Hope, au Nunavut. Les légendes originales accompagnant les photos fournissaient des informations de base sur ces dernières. Heureusement, les enregistrements de notre base de données concernant ces images sont maintenant plus complets depuis que plusieurs membres de la famille Weetaltuk ont communiqué avec BAC afin de fournir les noms de parents et d’autres informations pertinentes concernant ces photos.

    Qui plus est, ces personnes ont pu corriger le nom de la famille Weetaltuk ainsi que des noms de communautés qui avaient été incorrectement enregistrés. Nous savions, d’après les légendes originales, que George Weetaltuk était le chef d’une communauté, un habile chasseur et un expert de la construction de bateaux. Des membres de sa famille ont décrit le processus détaillé que suivait George pour construire ses bateaux, comme on peut le voir sur une photo de lui où il travaille, en compagnie de son fils William et de son fils adoptif Simon Aodla, à la construction d’un bateau de 11,58 m (38 pi).

    La famille Weetaltuk a également pu corriger l’enregistrement de cette photo de groupe prise devant une cabane en rondins. La légende dit que la photo a été prise sur les îles Cape Hope. Nous savons maintenant qu’elle a probablement plutôt été prise sur l’île Charlton, située à proximité, dans la baie James où, pendant de nombreuses années, George et sa famille ont résidé alors qu’il était employé saisonnier pour la Compagnie de la Baie d’Hudson. Outre ces informations, la famille a aussi pu identifier cinq personnes apparaissant sur la photo et fournir des liens généalogiques.

    Photo de la famille Weetaltuk. Adla (extrême gauche), mariée à William, fils aîné de George (2e à partir de la gauche), George (centre) et sa première femme, Ugugak (4e à partir de la gauche). Rangée à l’avant : Alaku (extrême gauche) et Tommy (assis par terre), tous deux fils de George. (PA-099605)

    Photo de la famille Weetaltuk. Adla (extrême gauche), mariée à William, fils aîné de George (2e à partir de la gauche), George (centre) et sa première femme, Ugugak (4e à partir de la gauche). Rangée à l’avant : Alaku (extrême gauche) et Tommy (assis par terre), tous deux fils de George. (PA-099605). Source

    De plus, un autre des fils de George, Edward, était membre du régiment canadien d’infanterie légère de la Princesse Patricia. Il a été le premier Inuit canadien à participer à un combat militaire au sein de l’Armée canadienne pendant la guerre de Corée. Après ses 15 ans de service, il commença à écrire ses mémoires. Selon un article de presse, Edward (Eddy) Weetaltuk [traduction] « souhaitait montrer aux jeunes Inuits que l’éducation était importante et que les Inuits peuvent faire tout ce qu’ils veulent et même devenir célèbres, si c’est ce qu’ils désirent » (Nunatsiaq Online, 16 juillet 2009).

    Bien qu’Eddy ait commencé à écrire E9-422: Un Inuit, de la toundra à la guerre de Corée en 1974, cet ouvrage n’a été publié qu’en 2009, quelques jours à peine avant sa mort.

    Grâce à ces liens familiaux et au dialogue que nous avons établi avec la communauté, nos collections photographiques sont constamment améliorées et enrichies pour les générations à venir.

    Si vous désirez en savoir plus sur le projet Un visage, un nom, nous vous invitons à lire le billet paru le 9 mai 2013 sur notre blogue et à écouter notre fichier balado Un visage, un nom et le Nord canadien.

    Comment trouver des photos qui n’ont pas encore été mises en ligne – Partie II

    Dans notre précédent article Comment trouver des photos qui n’ont pas encore été mises en ligne – Partie I, nous décrivions le scénario idéal pour trouver des photos qui ne sont pas encore en ligne. Mais qu’arrive-t-il lorsque les choses ne se passent pas aussi bien?

    Que dois-je faire si je trouve des documents qui ne sont pas tout à fait ce que je recherche?

    Si les documents que vous avez repérés ne correspondent pas exactement à ce que vous cherchez, ne désespérez pas. Il est bien possible que nous possédions les photos que vous désirez, mais qu’elles n’aient pas encore été décrites. Les pièces déjà décrites vous donnent quand même une bonne indication de l’endroit où pourraient se trouver ces photos qui n’ont pas encore été décrites.

    D’abord, notez bien le titre du fonds, de la collection ou de l’acquisition où se trouve chaque pièce et consultez le champ « Étendue ». Combien de photos y a-t-il dans cette collection? Elle contient peut-être d’autres images relatives à votre sujet.

    La photo est-elle associée à :

    - un numéro de pièce?
    - un photographe en particulier?
    - certains mots-clés?

    Utilisez des variantes de ces mots-clés, le numéro de la pièce et le nom du photographe pour effectuer de nouvelles recherches en ligne dans Recherche de fonds d’archives. Si vous n’obtenez aucun résultat, essayez l’instrument de recherche en ligne ou sur support papier, associé à chaque pièce. Consultez l’article Comment trouver des photos qui n’ont pas encore été mises en ligne – Partie I, pour des conseils sur l’utilisation de l’instrument de recherche.

    Que dois-je faire si l’instrument de recherche n’est pas en ligne, mais existe seulement sur support papier?

    Si vous trouvez un fonds, une collection ou une acquisition qui semble pertinent à votre recherche, mais qui n’est pas décrit dans un instrument de recherche électronique, vérifiez s’il en existe un sur support papier. Le cas échéant, vous pourrez le consulter sur place au 395, rue Wellington, à Ottawa. S’il n’y a aucun instrument de recherche sur papier, il vous faudra fouiller dans les boîtes de documents de la collection. Si vous êtes dans l’impossibilité de vous rendre à Ottawa, vous pouvez communiquer avec notre personnel de référence, ou embaucher un chercheur indépendant.

    Avec au-delà de 25 millions d’images, il y a de bonnes chances que nous possédions LA photo idéale. Il ne vous reste plus qu’à la trouver!

    Vous avez des questions ou des commentaires? N’hésitez pas à communiquer avec nous!