Maintenant sur Flickr : Les chemins de fer : photos du début du XXe siècle

Bibliothèque et Archives Canada détient une collection unique d’objets liés aux chemins de fer allant des années 1880 aux années 1950. On y trouve notamment des photos de trains, de gares et d’hôtels appartenant aux compagnies de chemins de fer, ainsi que des photos relatant des voyages sur rails aux quatre coins du pays.

Images de la Police à cheval du Nord-Ouest au Yukon maintenant sur Flickr

La ruée vers l’or du Klondike a laissé derrière elle une infrastructure d’approvisionnement, de soutien et de gouvernance qui a mené au développement continu du territoire dont l’ampleur était si grande que le Yukon est devenu un territoire canadien le 13 juin 1898. La Police à cheval du Nord-Ouest est restée afin de maintenir la paix et l’ordre, qu’elle avait jusque-là assuré avec succès.

Des images du Canada aux Pays-Bas maintenant sur Flickr

Vers la fin de la Deuxième Guerre mondiale, c’est aux forces canadiennes qu’incomba la responsabilité de libérer les Pays-Bas de l’occupation nazie. Pendant les combats, les civils retenus derrière les lignes ennemies souffrirent de malnutrition, de famine et de mauvaises conditions de logement; environ 18 000 perdirent la vie. La libération des Pays-Bas coûta la vie à plus de 6 700 soldats canadiens.

Images d’enfants par Topley maintenant sur Flickr

La collection William Topley à Bibliothèque et Archives Canada est une ressource précieuse pour ceux qui s’intéressent au portrait photographique canadien du XIXe siècle. Composée de plus de 150 000 négatifs sur plaque de verre ainsi que d’épreuves d’atelier et d’albums de comptoir. Même si M. Topley photographiait d’autres sujets que les personnes, les portraits étaient sa spécialité, et la collection est un merveilleux exemple des débuts de la photographie en studio au Canada.

Les enfants faisaient souvent l’objet de ces portraits, posant seul ou avec leurs frères et sœurs.

Images du Canada à Ypres maintenant sur Flickr

Ypres, la dernière grande ville belge contrôlée par les Alliés pendant la Première Guerre mondiale, protège les ports français sur la Manche et doit à ce titre être défendue à tout prix. Les Forces canadiennes jouent un rôle crucial au cours de nombreux combats qui se déroulent dans la ville et les environs.

Des images sur l’immigration maintenant sur Flickr

Le Canada se distingue de la plupart des autres pays par la diversité de sa population. Notre mosaïque culturelle, ethnique et linguistique se reflète dans le patrimoine varié de Bibliothèque et Archives Canada associé aux divers groupes ethnoculturels. March 26, 2015

Les premières photographies canadiennes de voyage maintenant sur Flickr

Le concept du tourisme canadien apparaît au début du XIXe siècle. Les moyens de transport améliorés, comme les nouveaux chemins de fer traversant le pays, facilitent les voyages d’agrément et permettent aux gens la possibilité d’admirer les nombreuses merveilles et réalisations modernes du pays.

La photographie constituait alors le moyen d’expression idéal pour attirer des visiteurs potentiels. Les entreprises de transport embauchaient des photographes pour représenter les paysages majestueux dans le but de promouvoir les destinations. Ces images représentaient un élément essentiel de l’industrie florissante du tourisme avant d’avoir à rivaliser avec les photographes amateurs, avides de créer leurs propres souvenirs de voyage. Les images réalisées au cours de cette période ont aidé à définir le pays et ont établi une certaine identité nationale en présentant des images de paysages canadiens, aujourd’hui emblématique, à la population.

Les premières photographies canadiennes de voyage maintenant sur Flickr

Images de carnavals d’hiver maintenant sur Flickr

Les colons qui arrivent au Canada ont droit à toute une surprise lorsqu’ils doivent affronter un de nos longs, sombres et rigoureux hivers pour la première fois.

Ils peuvent soit se laisser vaincre par l’hiver et s’enfermer jusqu’au printemps, soit s’adapter et trouver des moyens de combattre la rudesse du climat. Comme le montrent les carnavals d’hiver qui sont célébrés encore de nos jours, ils choisissent la deuxième option. Ainsi, les citoyens de villes comme Québec, Ottawa, Montréal, Niagara Falls, Toronto et Vancouver peuvent faire du sport, assister à des spectacles de musique et de lumière, vivre des expériences gastronomiques et admirer des sculptures de glace, le tout en plein air

Images de la 1re Division canadienne maintenant sur Flickr

Quand la guerre opposant l’Allemagne et ses alliés à l’Angleterre et à la France éclate en 1914, le premier ministre canadien, sir Robert Borden, offre immédiatement son aide en levant un contingent pour défendre l’Europe. Le recrutement des volontaires commence en août 1914.

Bien que sa petite armée se limite à environ 3 000 soldats, une modeste marine de guerre et quelques unités de milice, le Canada réussit en quelques mois à recruter à peu près 35 000 hommes. Ces derniers sont postés à Valcartier, au nord-ouest de Québec, où ils sont entraînés et regroupés en bataillons au sein du Corps expéditionnaire canadien, formant ainsi la 1re Division canadienne.

Forte de 31 000 hommes, la Division est transportée outre-mer par convoi pour y poursuivre son entraînement dans la plaine de Salisbury, en Angleterre, durant l’hiver 1914; elle est finalement envoyée en France en février 1915. La 1re Division canadienne participe à de nombreuses batailles jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale, notamment au saillant d’Ypres (la 2e bataille d’Ypres), à Festubert, à Givenchy-en-Gohelle, sur la Somme et à la crête de Vimy; elle est toujours active de nos jours. L’histoire de la 1re Division canadienne est longue, riche et glorieuse, inspirée par sa devise : « Agile, polyvalent, prêt ».